Burundi: Président Evariste Ndayishimiye connu comme catholique pratiquant mais en réalité, extrémiste et plus fétichiste que son prédécesseur.

Burundi: Président Evariste Ndayishimiye connu comme catholique pratiquant mais en réalité, extrémiste et plus fétichiste que son prédécesseur.
On ne cessera jamais de le dire. Le Burundi est dirigé depuis 2005 par un système monstre qui ne laissera jamais les burundais vivre en paix. Il est malheureux que le cnddfdd trompe tout le temps l’opinion, gaspille les ressources du pays qui devraient servir pour acheter des médicaments, nourrir ses citoyens les plus pauvres du monde, pour organiser des croisades de prière soit disant que Dieu est leur principal Guide(en même temps ils appellent feu Nkurunziza le guide suprême). Cela n’est possible que si le Dieu dont on parle est un ‘’dieu’’ avec petit ‘’d’’. Autrement, comment on croirait en Dieu du ciel et de la terre, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, et continuer à tuer, à torturer, à violer et à emprisonner arbitrairement les citoyens burundais dans l’impunité totale ? Comment Evariste Ndayishimiye croirait en Dieu d’amour et continuer à diviser un peuple depuis longtemps uni en ‘’ benegihugu=hutu’’ et en ‘’banyagihugu=tutsi ‘’ pour dire qu’il y a des citoyens burundais qui ont plus de droits que d’autres ? Prenons que leur dieu est un dieu avec petit ‘’d’’.
Tout le monde disait dans les coulisses que feu président Nkurunziza priait ce dieu, le système cnddfdd a finalement investi ce dieu comme son maître. En effet, les milliers de burundais qui étaient tués, par les escadrons de la mort du cnddfdd, par des catastrophes naturelles, tout ce sang était l’exigence de leur dieu. Et on comprend alors pourquoi tuer était leur plaisir et feu Nkurunziza Pierre ne s’est jamais joint aux burundais qui avaient perdu les leurs (même quand il y avait eu des catastrophes naturelles, même quand il s’agissait d’enterrer des militaires tombés sur le champ d’honneur en Somalie). Les gens disaient qu’il entretenait un grand Aigle, ce qui représentait leur dieu (dieu du cnddfdd).
Aujourd’hui, il est fort étonnant d’apprendre qu’Evariste Ndayishimiye serait celui qui adore le plus ‘’les dieux’’. Et il ose se présenter à l’église catholique et tendre la main pour recevoir ‘’ le corps’’ du CHRIST. Même si on n’est pas juge, car Dieu est le seul Juge, s’il s’avère que cela soit une réalité, il faut qu’il s’attende à des châtiments exemplaires.
Selon des sources bien informées autour de lui, Evariste Ndayishimiye ne peut rien faire sans consulter ses féticheurs. Même si son système se vente pour avoir construit, avec l’aide des chinois, ‘’Ntare house’’, le nouveau palais présidentiel, Ndayishimiye y met rarement les pieds ; il passe tout son temps à sa colline natale à Giheta. Il aurait déployé deux bataillons pour la protection de cette localité devenu son QG (quartier général), d’où il part pour des croisades de prière (récemment à Ngozi, chez son prédécesseur) ou pour des travaux communautaires ailleurs dans le pays.
Ce sont les mêmes féticheurs qui lui auraient conseillé de se déplacer vers Busoni pour s’attaquer verbalement et frontalement au Rwanda voisin, le taxant d’hypocrite qui héberge les ennemis du Burundi et qui prend en otage les réfugiés burundais. Pourtant, l’opinion est témoin que ce pays, en collaboration le HCR a déclaré haut et fort que tout refugié qui le souhaite n’a qu’à se faire enregistrer individuellement pour bénéficier des appuis nécessaires à son retour au pays natal. Et tout le monde sait qu’il y a au Rwanda plus de 130 burundais bloqués dans ce pays par le coronavirus, mais que le gouvernement de Gitega a refusé d’accueillir. C’est vouloir une chose et son contraire.
Selon toujours notre source, Evariste Ndayishimiye a un plan macabre très dangereux. Les tutsis qui accepteraient de rentrer sont les bienvenus. Ils se sentiront en sécurité, juste le temps que le système cnddfdd voudra pour montrer à l’opinion internationale que la paix est totale, que tous les réfugiés sont retournés au pays. Après, ils seront éliminés un à un. C’est la sanction leur réservée pour avoir fui et terni l’image du pays. Evariste Ndayishimiye souhaite que les tutsis qui ne rentreront pas dans ce premier courant périssent à l’extérieur du pays. C’est pour cela qu’il aurait envoyé dans les pays où tous ces tutsis sont réfugiés, et particulièrement dans les pays voisins, des équipes de personnes avec du poison pour tuer tous les distraits.
URN HITAMWONEZA attire encore une fois l’attention de tous les burundais sur l’attitude criminelle qui anime le pouvoir d’Evariste Ndayishimiye et demande la contribution de chacun pour démasquer son hypocrisie et ainsi lui donner sa véritable place dans nos esprits. Le temps viendra pour le mettre en œuvre. La majorité de burundais avait montré à ce système qu’ils ne veulent plus de lui ; pourtant par la loi de la force, il est toujours en place et continue à tuer, à emprisonner et à chasser qui il veut. Unis, la force de la loi et les efforts d’un chacun nous conduiront lentement mais surement à un pays où tout le monde sans aucune exception vivra en paix.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s