Burundi: Le General Marius Ngendabanka dirige une équipe technique en charge de la préparation de la phase finale du génocide.

BURUNDI 07.09 2020

Burundi: Le General Marius Ngendabanka dirige une équipe technique en charge de la préparation de la phase finale du génocide.
Les informations se précisent de plus en plus. Certaines échappent à la discrétion des membres de la machine à tuer du cnddfdd et arrivent au public. Les préparatifs de la phase finale du génocide des tutsis et des hutus non acquis à la cause du cnddfdd vont bon train. L’équipe technique mis en place par la clique militaire au pouvoir pour organiser les opérations de la finale du génocide au Burundi est déjà connue. Elle est pilotée par le General Marius Ngendabanka, chef d’Etat-major interarmes adjoint au sein de l’Etat-major General de la Force de défense nationale. Natif de Ruyigi, c’est un garçon avec une apparence d’un homme très sérieux, très discret mais très hypocrite. Il a trempé dans presque tous les dossiers louches de la clique militaire au pouvoir : organisation des formations des imbonerakure dans Kiriba Ondes en République Démocratique du Congo, distribution des armes aux imbonerakure, enlèvement et assassinat des membres des ex forces armées burundaises ( ex-fab), enlèvement et assassinat des grandes personnalités ou opérateurs économiques.
Son équipe est mixte : elle comprend des officiers de l’armée, de la police et du service national des renseignements. Au niveau de l’armée, il s’agit du General Marius Ngendabanka qui coordonne l’équipe , du General Sinzumunsi Audace ( alias Goliath), General Sibomana Ignace, ancien chef de renseignement militaire à l’Etat-major General de l’Armée qui a fait exécuter, torturer et emprisonner beaucoup d’ex fab, il est actuellement chef de l’Etat-major Logistique. Au niveau de la police, on parle du General Isidore, inspecteur général adjoint de la police , du General Bagori et le criminel connu de tous, OPC1 Désiré Uwamahoro. Au niveau du SNR, font partie de l’équipe le fameux Kazungu, lui aussi connu à travers le monde entier comme grand criminel et un certain Salvator chargé du SNR en Mairie de Bujumbura.
Cette équipe technique donne régulièrement rapport à Mutama2, Mutama3 et Mutama4. C’est ce dernier qui donne l’argent nécessaire pour le bon déroulement des opérations. Certains rapports peuvent être acheminés à Mutama1 ou restent tout simplement dans les tiroirs de Mutama2.
Pour votre gouverne, Mutama1 est le General Neva ( pour les intimes) , président de la République en partance ( il a remplacé Nkurunziza Pierre à ce sacré nom ; et le suivre n’est qu’une question de jours) ; Mutama2 est l’homme fort du régime, le Marechal Allain Guillaume Bunyoni, le prochain futur président ; Mutama3 est le General Gervais Ndirakobuca, alias Ndakugarika, le super ministre de l’intérieur, sécurité publique et développement communautaire , tandis que Mutama4 est le General Ildephonse Habarurema, le méchant homme qui dirige le SNR.
L’équipe de Marius vient de finaliser la mise en place et l’activation de la fameuse rébellion qui est entrain de sillonner le pays sans inquiétude, tuant qui elle veut, intimidant la population. Après son passage, la police et le SNR procèdent à l’arrestation des jeunes tutsis, des anciens militaires ex fab et des membres du CNL, les accusant de collaborer avec cette rébellion. La destination de ces gens arrêtés reste inconnue de leurs familles. Pourtant, le gouvernement est resté silencieux sur cette soi-disant rébellion, l’administration parle des malfaiteurs ou des bandits armés qui passent dans leurs secteurs. Pourtant, ils tuent qui ils veulent, pillent quand ils veulent, sinon, ils se positionnent partout dans le pays, apparemment en attente d’une mission ultérieure.
A titre d’exemple, cette rébellion a tué hier 6 Septembre 2020 vers 23hoo, un certain Bayubahe de la colline Maramvya, sous colline Gisagazuba, en commune Burambi de la province Rumonge. Ces hommes armés auraient aussi tué une femme et un enfant du directeur de l’école fondamentale Gisagazuba, lui aussi de la même famille que Bayubahe. Il est très important de souligner que feu Bayubahe était un imbonerakure exemplaire dans son entourage qui avait refusé de maltraiter des citoyens innocents comme le font les autres. Il était un homme juste, aimé par son entourage, mais les autres imbonerakure avaient une dent contre lui. Ce sont des informations que nous avons reçues de la part des gens de son voisinage. Les hommes corrects n’ont pas de place dans le royaume du cnddfdd. La Bible nous dit : ‘’Quand les justes se multiplient, le peuple est dans la joie ; quand le méchant domine, le peuple gémit’’ (Proverbes 29 :2)
Nous l’avons dit, nous le répèterons chaque fois qu’il en sera nécessaire, tous les imbonerakure ne sont pas mauvais, certains sont contraints de suivre le rythme des autres pour sauver leur peau. Et il faut le rappeler, les méchants ne sont pas nombreux, mais ils dominent. C’est pourquoi le peuple burundais est entrain de gémir.
L’équipe de Marius fait partie des méchants. Aujourd’hui, elle fait des montages contre nature pour tuer ou emprisonner des innocents. Que les tutsis et les membres du CNL fassent attention. Au courant de la semaine, ils préparent des armes à mettre près de vos habitations ; ou ils organiseront des fouilles perquisition chez vous pour laisser dans vos demeures des armes ; un motif incontestable pour vous tuer ou vous arrêter vous accusant d’être des rebelles, de collaborer avec eux ou de détenir illégalement des armes de guerre. Voilà le nouveau plan. Faite alors attention, la machine accélère le rythme de travail
URN HITAMWONEZA est à votre disposition pour vous aider à recevoir des informations sur les opérations que cette équipe planifie afin de prendre vos responsabilités à temps. Le génocide aura lieu, on ne l’arrêtera pas, mais il y a moyen d’en minimiser les dégâts. Cela demande que les justes (et ils sont nombreux) se lèvent pour au moins dénoncer le peu de méchants qui ont les moyens de l’Etat pour faire gémir une partie de la population. Nous continuerons à alerter l’opinion, avec des informations vérifiées, pour que ceux qui le peuvent prennent des mesures conséquentes. Mais, il risque d’être trop tard car tout est déjà en place, il ne reste que le déclencheur pour parachever le génocide encours.

Contact WhatsApp: +31685638237 Email: urnhitamwoneza16@gmail.com web site: http://www.urnhitamwoneza.org

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s