Burundi: Le soutien du pouvoir Ndayishimiye aux forces négatives qui attaquent le Rwanda n’est plus un secret.

Burundi: Le soutien du pouvoir Ndayishimiye aux forces négatives qui attaquent le Rwanda n’est plus un secret.
Après la conférence publique animée par le président Ndayishimiye à Gitega le 25 septembre 2020, beaucoup de témoignages qui prouvent que la clique militaire au pouvoir au Burundi a toujours donné et accorde encore son soutien total aux forces négatives qui tentent de perturber le Rwanda, circulent sur les réseaux sociaux ces derniers jours. Visiblement, les internautes s’engagent à contredire ce que le président Ndayishimiye a déclaré lors de sa conférence publique car il a été constaté que c’est un grand menteur qui n’a même pas de honte à dire qu’une chose est blanche alors que tout le monde voit du noir.
En rapport avec les relations entre le Burundi et le Rwanda, le président Ndayishimiye, sourire aux lèvres, n’a pas hésité de déclarer que tous les malfaiteurs rwandais qui passent par le Burundi sont arrêtés et remis officiellement, devant la communauté internationale au Rwanda. Il a ajouté que le Burundi ne peut pas provoquer un autre pays ou soutenir celui qui veut perturber un autre pays. Tous ceux qui suivent ce qui se passe dans la sous-région des grands lacs ne peuvent pas y croire ; ils trouvent plutôt Ndayishimiye comme un grand menteur, celui qui n’a aucune honte de dire tout ce que beau lui semble sans se soucier de comment les gens l’interprètent. C’est pourquoi ils prennent la décision de collecter les preuves pour montrer à l’opinion la réalité des choses. Il s’agit de quelques témoignages, sinon ce n’est plus un secret pour personne, le pouvoir Ndayishimiye a pris une ferme décision d’appuyer toutes les forces négatives opérant à partir de l’Est de la RD Congo pour perturber le Rwanda. Les dernières opérations des forces congolaises après l’arrivée au pouvoir du président Felix Tschisekedi ont perturbé ces forces, spécialement les FDRL Interahamwe qui ont décidé de déplacer leur Etat-major vers le Burundi où ils se sentent à l’aise comme chez eux.
Les fdrl interahamwe ont leurs postions dans la Kibira ; exactement à Twinyoni, Kumugozi et Kwibuye ; ils reçoivent la logistique nécessaire sur une position de la Force de défense nationale du Burundi qui se trouve à Ngonzi, dans la même forêt de la Kibira. Un imbonerakure du nom de Jean Claude Ndayishimiye de la colline Gafumbegeti, zone Butahana dans la commune Mabayi de la province Cibitoke a été tué, fusillé par des éléments des fdrl, son fils a été blessé, la nuit du 27 septembre 2020. Il aurait détourné l’argent donné par ces fdrl interahamwe se trouvant dans la kibira pour leur acheter divers articles. Nous vous rappelons que juste un jour après l’enterrement de feu président Nkurunziza (enterré le 26 juin 2020 à Gitega), les forces négatives ont attaqué le sud du Rwanda (on dirait qu’ils s’étaient préparés depuis longtemps et qu’ils n’attendaient que cet enterrement de l’homme qu’ils respectaient, qui leur a toujours soutenu). Un des combattant a été appréhendé avec des boîtes de conserves sur lesquelles était marqué ‘’FDNB=Forces de défense nationale du Burundi ; made in Chine’’. Cela prouve à suffisance que leur logistique est tirée des stocks de la FDNB.
Les faits sont légion : Paul Rusesabagina, un parmi les grands coordinateurs de ces forces négatives s’est retrouvé à Kigali alors qu’il avait quitté Doubai le 27 Aout 2020 pour se rendre à Bujumbura soit disant pour y rencontrer les membres d’une église, sur invitation de son pasteur, alors que réellement, il a été prouvé qu’il allait s’entretenir avec le président Ndayishimiye. Sur quoi ? Rien ne nous empêche d’imaginer que c’est cet appui à ces forces qu’il coordonne qui était à l’agenda de leur entretien. Ce n’est pas tout, Félicien Kabuga, le grand financier du génocide des tutsis rwandais, arrêté en France le 16 mai 2020, avait un passeport diplomatique burundais.
Le pouvoir du cnddfdd a toujours aidé ces forces négatives dans les déplacements des combattants recrutés soit en Tanzanie ( qui passaient par le Burundi pour se rendre à l’Est de la Rd congo) , soit au Burundi. Ces recrues étaient rassemblées à Bujumbura, logées et nourries, puis transportées dans les véhicules burundais, escortées par les forces de l’ordre burundais jusqu’en Rd congo. D’autres recevaient des facilités pour passer par le lac Tanganyika. Beaucoup de témoignages prouvent que les armes et munitions, certains médicaments, des documents de formation des combattants étaient fournis par le Burundi. D’autres témoignent qu’ils se faisaient soigner au Burundi quand ils étaient blessés. Les officiers comme Prime Niyongabo, chef d’Etat-major General, Ignace, ancien chef de renseignement militaire à l’Etat-major General, Dismas, son adjoint, Marius Ngendabanka, Kazungu et d’autres sont les plus souvent cités par les témoins dans cette affaire.
Le premier coordinateur de cet appui accordé aux forces négatives qui cherchent à déstabiliser le Rwanda voisin a toujours été et reste le président Evariste Ndayishimiye.
Lors de sa conférence de presse du 6 septembre 2020, le président rwandais, Paul Kagame a déclaré être disposé à redynamiser les bonnes relations avec le Burundi et l’Uganda si et seulement si, à leur tour en manifestent la bonne volonté. Malheureusement, le président Ndayishimiye n’a pas tardé à refuser catégoriquement cette main tendue. Déjà en date du 7 Aout 2020, dans son discours à Busoni en province Kirundo, il avait refusé un quelconque dialogue avec le Rwanda et ses leaders qu’il a qualifié d’’’hypocrites’’ ; ce qu’il a répété dans sa conférence publique du 25 septembre 2020.
URN HITAMWONEZA fait encore une fois un clin d’œil aux burundais. Notre président est en train d’allumer le feu qu’il ne sait pas comment éteindre. Il ne se soucie pas du bien-être de la population, mais de ses propres intérêts et ceux de l’équipe autour de lui. Sinon, pourquoi priver la population des échanges commerciaux entre la Rwanda et le Burundi ? Pourquoi vouloir provoquer une guerre entre deux pays voisins et frères ? Qui en profite ? C’est peut-être la clique militaire au pouvoir car ce qui est sûr, le peuple burundais, dans son entièreté, en sortirait perdant. Il ne reste alors à se lever comme un seul homme pour dire non à la guerre à la clique militaire au pouvoir.

Burundi: The support of the Ndayishimiye power for the negative forces attacking Rwanda is no longer a secret.
After the public conference hosted by President Ndayishimiye in Gitega on September 25, 2020, many testimonies proving that the military clique in power in Burundi has always given and still gives its full support to the negative forces that are trying to disrupt Rwanda, circulating on social networks in recent days. Obviously, Internet users undertake to contradict what President Ndayishimiye said during his public conference because it was found that he is a great liar who is not even ashamed to say that something is white then that everyone sees black.
In connection with the relations between Burundi and Rwanda, President Ndayishimiye, with a smile on his lips, did not hesitate to declare that all Rwandan criminals who pass through Burundi are arrested and officially handed over, before the international community in Rwanda. He added that Burundi cannot provoke another country or support one who wants to disrupt another country. Anyone who follows what is happening in the Great Lakes sub region cannot believe it; instead, they find Ndayishimiye to be a great liar, one who is not ashamed to say whatever looks good to him regardless of how people interpret him. This is why they make the decision to collect the evidence to show the public the reality of things. These are just a few testimonies; otherwise it is no longer a secret that the Ndayishimiye power has made a firm decision to support all negative forces operating from eastern DR Congo to disrupt Rwanda. The last operations of the Congolese forces after the coming to power of President Felix Tschisekedi have disturbed these forces, especially the FDRL Interahamwe who has decided to move their headquarters to Burundi where they feel comfortable at home.
The fdrl interahamwe have their posts in the Kibira; exactly in Twinyoni, Kumugozi and Kwibuye; they receive the necessary logistics at a position of the Burundi National Defence Force located at Ngonzi, in the same forest of Kibira. An imbonerakure named Jean Claude Ndayishimiye from Gafumbegeti hill, Butahana zone in Mabayi commune of Cibitoke province was killed shot by elements of the fdrl, his son was wounded, the night of September 27, 2020. He allegedly hijacked the money given by these fdrl interahamwe in the kibira to buy them various items. We remind you that just one day after the burial of the late President Nkurunziza (buried on June 26, 2020 in Gitega), the negative forces attacked southern Rwanda (it looks like they had been preparing for a long time and that they were only waiting for this burial of the man they respected, who always supported them). One of the combatants was apprehended with tins marked « FDNB = Burundi National Defence Forces; made in China ’. This sufficiently proves that their logistics are drawn from FDNB stocks.
The facts are legion: Paul Rusesabagina, one of the great coordinators of these negative forces, found himself in Kigali when he had left Doubai on August 27, 2020 to go to Bujumbura, supposedly to meet the members of a church there, at the invitation of his pastor, when it was actually proven that he was going to meet with President Ndayishimiye. On what? Nothing prevents us from imagining that it is this support to these forces that he coordinates that was on the agenda of their meeting. That’s not all, Félicien Kabuga, the great financier of the genocide of the Rwandan Tutsis, arrested in France on May 16, 2020, had a Burundian diplomatic passport.
The power of the cnddfdd has always helped these negative forces in the movement of combatants recruited either in Tanzania (who passed through Burundi to go to the east of the DR Congo), or in Burundi. These recruits were assembled in Bujumbura, housed and fed, then transported in Burundian vehicles, escorted by Burundian security forces to DR Congo. Others were given facilities to pass through Lake Tanganyika. Many testimonies prove that arms and ammunition, certain medicines, training documents for combatants were provided by Burundi. Others testify that they sought treatment in Burundi when they were injured. Officers like Prime Niyongabo, Chief of the General Staff, Ignace, former chief of military intelligence at the General Staff, Dismas, his deputy, Marius Ngendabanka, Kazungu and others are most often cited by witnesses in that case.
The first coordinator of this support given to the negative forces which seek to destabilize neighbouring Rwanda has always been and remains President Evariste Ndayishimiye.
During his press conference on September 6, 2020, Rwandan President Paul Kagame said he was ready to revitalize good relations with Burundi and Uganda if and only if, in turn, they show goodwill. Unfortunately, President Ndayishimiye was quick to categorically decline this outstretched hand. Already on August 7, 2020, in his speech in Busoni in Kirundo province, he had refused any dialogue with Rwanda and its leaders, whom he described as « hypocrites »; which he repeated in his public conference on September 25, 2020.
URN HITAMWONEZA once again winks at the Burundians. Our president is lighting the fire he doesn’t know how to put out. He does not care for the well-being of the people, but for his own interests and those of the team around him. Otherwise, why deprive the population of trade between Rwanda and Burundi? Why do you want to provoke a war between two neighbouring and brotherly countries? Who benefits? It may be the military clique in power because what is certain, the Burundian people, in their entirety, would lose out. All that remains is to stand up as one man to say no to war to the military clique in power. WhatsApp contact: +31685638237
Email: urnhitamwoneza16@gmail.com  Twitter: URN HITAMWONEZA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s