Burundi: Le pouvoir cnddfdd a réussi à détruire le Cnared ; CFOR –Arusha vient d’échapper à une première tentative de sa destruction.

Burundi: Le pouvoir cnddfdd a réussi à détruire le Cnared ; CFOR –Arusha vient d’échapper à une première tentative de sa destruction.
Le pouvoir cnddfdd a tout fait pour détruire la plateforme politique de l’opposition, CNARED, et il a réussi. Jean Minani a toujours manœuvré pour être toujours à la tête de cette organisation, non pas pour un combat politique contre le pouvoir, mais tout simplement pour étouffer dans l’œil, en complicité avec le cnddfdd, toute lutte politique contre le parti au pouvoir.
Dans le secret, Jean Minani négociait les modalités de son retour au pays avec son équipe pour montrer à la communauté internationale qu’il n’y a plus d’opposition politique en exile. Il a été dit que le point de discorde a toujours été le montant des indemnisations pour ses biens qui ont été détruits par le pouvoir cnddfdd. C’est pour cette raison qu’Il a préféré envoyer son secrétaire général Anicet Niyonkuru aux élections de mai 2020, non pas pour faire de l’opposition comme ils le faisaient croire aux membres naïfs, mais tout simplement pour soutenir le cnddfdd. La vraie face du cnared était mise à nu.
Il a ensuite été créé CFOR-Arusha, organisation perçue comme une véritable opposition réclamant le retour à la légalité constitutionnelle et la restauration des accords d’Arusha, comme voie de sortie de la crise burundais.
Ils ne savaient pas que se cachent au sein de cette nouvelle organisation des envoyés du cnddfdd qui n’ont que d’autres missions que de détruire toute opposition politique. Ces braves politiciens viennent eux aussi de se manifester au grand jour. Il s’agit de Jérémie Minani et du General Jean Bosco Ndayikengurukiye. Nous vous signalons en passant que Jérémie Minani a été chassé de son parti RDB, accusé de détournement de fonds du parti, et Jean Bosco Ndayikengurukiye de Kaze-Fdd, mais ils en ont gardé les carcasses.
Au sein de CFOR-Arusha, Jérémie Minani était porte-parole et le General Ndayikengurukiye occupait le secrétariat général de l’organisation. Les deux avaient un mandat de 2 ans qui se terminait en septembre 2021, au moment où la présidence avait un mandat d’une année qui est arrivé à sa fin.
Le 12 Octobre 2020, 12 personnes se sont réunies pour remplacer la présidence. Il a été demandé aux deux super politiciens de garder leurs fonctions conformément au règlement d’ordre intérieur ; mais ils ont refusé car ils tenaient à occuper cette présidence pour une mission connue d’eux-mêmes et bien rémunérée. C’est ainsi qu’ils ont boycotté les élections en sortant de la salle. Le reste avait le quorum exigé et ils ont voté, confiant la présidence de CFOR Arusha à Monsieur Frédéric Bamvuginyumvira. Parallèlement, l’équipe de Ndayikengurukiye et Jérémie Minani s’est organisée pour mettre en place un autre comité, avec comme président Jean Bosco Ndayikengurukiye. Il a ainsi diffusé des déclarations au nom de CFOR Arusha, en commençant par la destitution de Frédéric Bamvuginyumvira.
La face cachée des deux hommes vient alors d’être dévoilée. Jérémie Minani s’est toujours montré grand opposant politique, avec de multiples déclarations sur les medias, alors qu’en coulisse et en réalité, il jouait le jeu du cnddfdd. Le 2 Aout 2020, il a donné au gouvernement de Gitega un ultimatum de 2mois pour engager des négociations, au cas contraire, il engagerait une lutte armée contre le gouvernement. Tout le monde le prenait pour un fou. Il ne l’était pas, il savait à quoi il jouait. Voilà que les deux mois se sont écoulés le 2 octobre 2020. La guerre qu’il avait promise au gouvernement est engagée pour combattre CFOR-Arusha, la seule opposition politique qui restait. Mais, son échec marque la fin de sa carrière politique et le gel des fonds qu’il recevait régulièrement du gouvernement de Gitega.
Le chef de guerre, General Jean Bosco Ndayikengurukiye a été toujours membre du cnddfdd car il a gardé son idéologie génocidaire, même s’il a eu quelques altercations avec eux pendant le maquis. Les gens n’oublieront jamais les 648 déplacés tutsis (rescapés du génocide des tutsi de 1993) du site de Bugendana assassinés en juillet 1996 et 40 élèves du petit Séminaire de Buta assassinés en Avril 1997 , les rescapés de Teza tués par les hommes sous son commandement et revendiqués par son porte-parole. Le General Ndayikengurukiye Jean Bosco cherchait donc à se positionner à la tête de cette opposition politique pour deux raisons : faire oublier à l’opinion tous ces crimes qu’il a sous sa responsabilité, et accomplir avec beaucoup de facilités la mission lui confiée par le pouvoir de Evariste Ndayishimiye ; celle de détruire l’opposition politique extérieure. Son échec marque lui aussi la fin de sa carrière politique. Pour votre gouverne, la Belgique lui a refusé le droit d’asile car reconnu d’être responsable du génocide des tutsis tués par la rébellion fdd. Il lui reste à s’attende à répondre des crimes qu’il a commis devant la CPI.
URN HITAMWONEZA a reçu de la part du nouveau président de CFOR-Arusha des informations que les deux hommes ont gardé avec eux le logo de CFOR-Arusha qu’ils utilisent pour désorienter l’opinion. Tout document de cette organisation qui ne porte pas son cachet ne sera pas authentique. Nous avertissons les burundais de faire attention : le pouvoir génocidaire de Gitega utilise beaucoup de moyens de l’Etat pour payer des ventriotes qui se cachent parmi tous ceux qui se battent pour un Etat de droit pour les désorienter, les désorganiser et les détruire. Il faut tout faire pour les démasquer tous et leur donner la place qu’ils méritent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s