Burundi : La clique militaire fait tout pour remobiliser sa troupe au moment où des divisions internes rongent le cnddfdd( 8ème partie).

Burundi: La clique militaire fait tout pour remobiliser sa troupe au moment où des divisions internes rongent le cnddfdd( 8ème partie).
La semaine dédiée aux combattants cnddfdd a été clôturée par un défilé militaire de la milice imbonerakure, organisée dans des structures militaires ; Evariste Ndayishimiye a lui-même parlé d’un bataillon défilant. Il leur a promis 50 millions de francs burundais qu’il comptait collecter au sein des grands ténors du cnddfdd rassemblés dans la tribune d’honneur du stade de Karuzi.
La clôture a été aussi marquée par un discours plein de promesses qui resteront sans résultats. En effet, la lutte contre la corruption et les malversations économiques est un slogan du cnddfdd depuis qu’il ait accédé au pouvoir, mais rien n’a été fait. Des gens pillent les ressources du pays jusqu’à devenir plus riches que l’Etat au moment où le pays reste le plus pauvre du monde.
Ici, il y a lieu de se poser des questions sur la provenance de l’argent qui a été distribué comme ‘’des prix’’ aux militants qui se sont démarqués plus que d’autres. Du parti cnddfdd ou des caisses de l’Etat ? Nous sommes dans système de parti Etat, il n’est même pas nécessaire selon les leaders actuels de les séparer. C’est pour cette raison que ceux qui ne sont du cnddfdd sont complètement ignorés dans les affaires de l’Etat.
A part cet argent qui a été distribué aux imbonerakure pour les remercier du travail accompli, Evariste Ndayishimiye avait récemment donné 4 millions à chaque joueur de l’équipe nationale, Reverien Ndikuriyo a aussi donné autant. Huit millions de franc bu par joueur pour les encourager pour qu’ils puissent bien jouer et arriver à la CAN 2021 ; c’est un bon geste des autorités qui se soucient de l’honneur du pays. La question qui reste toujours posée est : d’où viennent ces centaines de millions dans un pays qui s’appauvrit au jour le jour ? Est-ce une priorité par rapport à l’achat des bancs pupitres pour les enfants de certaines écoles de Ruyigi ou Bubanza qui s’assoient par terre dans des classes dont les murs risquent de s’écrouler sur les enfants des burundais ? Est-ce que cet enfant de Gisuru qui étudie dans une école sans porte ni fenêtre, avec toutes les intempéries du monde et qui s’assoit sur une pierre, mérite-t-il d’être appelé ‘’umwenegihugu’’ comme celui de Willy Nyamitwe qui étudie dans les meilleures écoles aux USA ?
Evariste Ndayishimiye devrait commencer à balayer devant sa porte avant d’exiger la propreté aux autres ; il devrait commencer par sanctionner tous ces gros poissons qui ont dilapidé les biens de l’Etat avant de penser aux petits fonctionnaires. Malheureusement, même s’il avait la bonne volonté de le faire, il ne peut s’aventurer sur ce terrain glissant. Ces gens ont beaucoup d’argent, ils sont devenus forts plus que le président, ils peuvent même le faire renverser ou le faire tuer. Il aurait donc bien fait de ne pas le déclarer car il savait d’avance qu’il n’allait pas le réaliser.
Un autre extrait de son discours qui attire l’attention de beaucoup de gens et qui a circulé sur les réseaux sociaux concerne l’injustice. Evariste Ndayishimiye a osé dire qu’un peuple opprimé, sentant une injustice de la part des leaders, de ceux qui devraient s’occuper de ses problèmes est en droit de prendre les armes et les combattre. Peut-être qu’il faisait allusion à ce que lui et les autres combattants auraient subi avant de rejoindre le maquis. Compréhensible. Est-ce qu’avant de lancer ces mots, aurait-il au moins pensé à l’injustice que le peuple burundais dans sa majorité est en train de subir aujourd’hui qu’il est aux affaires ? Serait-il au courant des grognes qui sont au sein de son armée suite aux injustices que les militaires subissent (notamment avec l’argent de l’Amisom non verse aux militaires)? Et si ce monde prenait les armes, qu’adviendrait-il ? Evariste Ndayishimiye a besoin de tourner 7 fois77 fois sa langue avant de parler. Elle disait vrai Denise Bucumi dans une des séances d’évangélisation quand elle disait : ‘’ Est malheureux ce peuple qui a un leadership qui manque de sagesse et d’intelligence’’. Probablement qu’elle s’adressait à Evariste Ndayishimiye qui l’écoutait attentivement.
URNHITAMWONEZA appelle encore une fois le peuple burundais à la mobilisation citoyenne pour combattre l’injustice qu’elle est en train de subir de la part d’une poignée d’hommes qui ne visent que leurs intérêts propres au détriment de l’intérêt général. La remobilisation des combattants et imbonerakure du cnddfdd ne peut pas soulager les souffrances de tout un peuple, les membres du cnddfdd y compris. Le manque des vivres, médicaments, engrais chimiques est un problème partagé par tous. L’argent des militaires de l’Amisom non versé par le gouvernement alors que les instances habiletés l’ont déjà payé aux autres Etats y compris le Burundi, la vente des biens des gens jugés arbitrairement ( sans défense), sont autant d’injustices qui devraient interpeler tout burundais pour faire ce que Evariste Ndayishimiye vous a conseillé : User de tous les moyens pour réclamer vos droits. Céder à la peur signifie accepter de rester des esclaves d’une poignée d’hommes au pouvoir et mourir dans la misère totale. Vous devez vous lever tous et agir ensemble comme un seul homme pour libérer notre pays de ce leadership sans sagesse ni intelligence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s