Burundi: Pour quel intérêt la clique militaire au pouvoir ferait-il trop de tapages autour du dossier des auteurs présumés du putsch manqué de 2015 qui seraient au Rwanda ?

Burundi: Pour quel intérêt la clique militaire au pouvoir ferait-il trop de tapages autour du dossier des auteurs présumés du putsch manqué de 2015 qui seraient au Rwanda ?
On observe ces derniers jours une campagne d’intoxication faite par les services de la présidence d’Evariste Ndayishimiye sur la remise prochaine au gouvernement burundais des présumés putschistes qui seraient au Rwanda.
Tout a commencé avec la reprise du dialogue entre différents services des deux gouvernements.
En date du 26 Aout 2020, sur l’initiative du Mécanisme Elargi Conjoint de Vérification des Frontières, EJVM ( Expended Joint Verification Mechanism) , un organe du CIRGL( Conférence Internationale sur la Sécurité et le Développement de la Région des Grands Lacs), il s’est tenu à la frontière rwando-burundaise de Gasenyi- Nemba , une rencontre des chefs des services de renseignement militaire du Rwanda et du Burundi. Col Ernest Musaba représentait le Burundi et le Rwanda était représenté par le Gen Vincent Nyakarundi , tandis que le Col Léon Mahoungou était comme organisateur de la rencontre, sinon le médiateur. Les deux délégations ont échangé sur les problèmes de sécurité sur la frontière commune et les modalités d’échange d’informations sécuritaires pour y faire face.
Le 5 octobre 2020, 19 combattants du mouvement Red Tabara qui avaient été arrêtés par l’Armée rwandaise dans la forêt de Nyungwe, ont été remis au MCVE/CIRGL .Ils avaient attaqué le 25 septembre 2020, deux ménages de la sous-colline Rwimbogo, colline Tondero en commune Kabarore de la province Kayanza. Poursuivis par l’armée burundaise, ils se seraient perdus dans la forêt et se sont retrouvés dans la partie rwandaise, affirme Egide Nkurunziza qui commandait ces hommes. La partie burundaise a continué à insister que ces rebelles ont attaqué le Burundi en provenance du Rwanda et se sont repliés vers ce pays après l’attaque. Pourtant, l’opinion sait très bien que ces rebelles du Red Tabara avaient commencé leurs opérations dans plusieurs provinces du pays depuis le 23 Aout 2020. Et ils ont revendiqué ces différentes attaques. C’est dire que l’idée qu’ils avaient leur base au Rwanda ne tenait pas la route.
En date du 20 Octobre 2020, sur initiative de la partie Burundaise (dit on), Albert Shingiro et Vincent Biruta , respectivement chefs de la diplomatie burundaise et rwandaise , se sont rencontrés sur la même frontière Gasenyi-Nemba et ont échangé sur les relations entre le deux pays.
Du 28 au 29 octobre 2020, le Col Claver Nzisabira, secrétaire permanent du conseil national de sécurité du Burundi a effectué une visite en province Cibitoke, dans les communes frontalières avec le Rwanda où il a rencontré les différents représentants du peuple pour leur annoncer qu’avec le début du mois de Novembre ,les frontières entre les deux pays seront rouvertes, qu’il faut alors renforcer la sécurité. C’est de là qu’il aurait lancé l’idée que le Rwanda a accepté de remettre au Burundi les présumés putschistes qui seraient sur son territoire pour qu’ils soient jugés par la justice burundaise.
Le président Ndayishimiye qui participait à la vidéo conférence des chefs d’Etats de la CIRGL le 20 Novembre 2020, n’a pas manqué d’accuser indirectement le Rwanda, sans le nommer, d’héberger des présumés auteurs du putsch manqué de mai 2015 et d’exiger qu’ils soient extradés au Burundi.
Selon les services de communication d’Evariste Ndayishimiye, la même question serait revenue à la table lors de sa rencontre avec Huang Xia, envoyé spécial d’Antonio Guterres dans la région des grands lacs. La communication de NEVA fait comprendre à l’opinion que Huang Xia était porteur de deux messages du SGNU, à savoir la fermeture et la liquidation du bureau de l’envoyé spécial pour le Burundi et l’extradition des présumés putschistes qui se trouvent sur le territoire rwandais . Mr Huang aurait informé le président Ndayishimiye que ‘’le Rwanda a la ferme volonté de remettre les présumés putschistes aux autorités burundaises, mais qu’il faudrait le faire par l’entremise d’un mécanisme ou d’un pays médiateur’’.
Le tapage médiatique fait par le pouvoir de Gitega sur ce dossier suscite beaucoup d’analyses et de commentaires. Ce pouvoir arrive même à montrer que le seul point de discorde entre la Rwanda et le Burundi est que ce pays voisin héberge des présumés putschistes de mai 2015 qui devraient être extradés pour être jugés par la justice burundaise. Comme si ils étaient envoyés demain, tous les problèmes entre les deux pays seraient automatiquement réglés. Quelle malhonnêteté ! Pour comprendre le jeu du pouvoir de Gitega, les gens devraient avoir le réflexe de se demander pourquoi le Rwanda reste silencieux sur ces tapages de Gitega. Kigali n’a-t-elle rien à réclamer ou à exiger ? Pourquoi les autorités rwandaises ne font-elles pas de tels tapages médiatiques ? C’est peut-être parce qu’elles sont éduquées et qu’elles savent qu’elles sont dans le vrai. La clique militaire au pouvoir au Burundi multiplie les cris et les écrits dans l’opinion pour faire croire aux gens qu’ils sont des Saints , qu’ils n’ont rien à se reprocher et que c’est seul le Rwanda qui est à la base des mauvaises relations entre les deux pays qui persistent depuis 2015. Est-ce pour cela que les gens oublieront que les génocidaires des FLN/CNRD, des FDRL qui attaquent certaines localités du Rwanda, viennent de la RDC, entrent au Burundi pour s’installer dans la Kibira au vu et même avec l’appui des forces de défense nationale du Burundi? Les rebelles capturés lors de l’attaque du 27juin 2020 dans le Sud de Rwanda sont venus du Burundi et se sont repliés sur ce territoire. Les boîtes de conserve qu’ils avaient comme ravitaillement étaient marquées ‘’ Forces de Défense Nationale du Burundi ; A ne pas vendre ; Pays d’origine : Chine ; Garantie de trois ans’’. De plus, Il est connu de tous que les génocidaires FDRL sont les bienvenus au Burundi, que les combattants y circulent comme chez eux, qu’ils reçoivent même la logistique nécessaire dans les stocks de l’armée, que certains d’entre eux ont même été intégrés au sein des corps de défense et de sécurité et au sein de la milice imbonerakure, que les autorités politiques y reçoivent des passeports diplomatiques burundais pour se déguiser et circuler dans le monde entier. Ils font ensemble avec la clique militaire au pouvoir au Burundi le commerce des minerais de l’Est de la RD Congo. En collaboration avec la Tanzanie, ils vendent ces minerais, achètent des armes qui sont livrées aux FDRL via les deux gouvernements.
De plus, pour ceux qui ne le savent pas encore, beaucoup de hutus burundais qui étaient au Rwanda en 1994 ont participé activement au génocide des tutsis rwandais. Ils sont connus, ils se la coulent douce au Burundi, ils ne s’inquiètent pas.
Disons que tous sont coupables : Qui, entre les présumés putschistes (ils sont présumés ; ils ont raté leur coup, ils n’ont tué personne) et les génocidaires ( ils sont connus et ils ont tué des gens) devraient ils être extradés les premiers ? Et cette justice burundaise dont on chante, pourquoi elle n’a pas jugé ceux qui ont tué à balles réelles des centaines de manifestants pacifiques, pourquoi elle n’a pas jugé les policiers de l’API et les militaires de la BSPI ( gardes présidentielles) qui ont tué des centaines de tutsis enlevés chez eux à Nyakabiga, à Ngagara, à Musaga, Jabe le 12 mai 2015 après l’attaque des camps militaires de la capitale .
URN HITAMWONEZA estime que le tapage médiatique fait par la clique militaire autour de ce dossier est une manière de cacher les crimes de génocide dont il est coupable et chercher des boucs émissaires pour l’exécution du génocide régional dont il est en train de finaliser les préparatifs. Nous cherchons encore plus de détails sur une probable rébellion cnddfdd-fdrl qui se préparait à attaquer le Burundi à partir de la Tanzanie comme élément déclencheur de ce génocide. WhatsApp contact: +31685638237
Email: urnhitamwoneza16@gmail.com  Twitter: URN HITAMWONEZA
YouTube: TUVAHE TUJAHE TV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s