Burundi : Pierre Buyoya meurt laissant derrière lui un chantier inachevé.

Burundi : Pierre Buyoya meurt laissant derrière lui un chantier inachevé.
Nous suspendons notre démarche de montrer à l’opinion que les actes commis par la clique militaire au pouvoir depuis 2005 sont des actes de génocide contre les tutsis et les hutus de l’opposition qui s’inscrivent dans le plan global des extrémistes hutus d’éliminer tous les tutsis de la région.
Aujourd’hui, nous nous inclinons devant un Grand homme qui vient de rendre l’âme, la nuit du 17 au 18 décembre 2020 en France. C’est le Major Pierre Buyoya qui a dirigé le Burundi deux fois, de 1987 à 1993, et de 1996 à 2003. Nous adressons nos condoléances à sa famille, à tous les burundais, à l’union africaine, à tous ceux qui ont été en contact avec lui car il était un homme de grande ouverture.
Cependant, il était différemment apprécié par les burundais. Une certaine opinion tutsie le considère comme un traitre qui a toujours contenté la communauté internationale en livrant les tutsis dans les griffes des extrémistes hutus.
En 1993, il avait la possibilité de tricher les élections comme les autres chefs d’Etats Africains. Il a dit qu’il n’a jamais triché. Les extrémistes hutus auraient mis en œuvre leur plan de génocide déjà préparé, mais les dégâts auraient été moindres pour deux raisons : il y aurait eu des troubles dès les premières heures de l’annonce de la victoire du Frodebu, les militaires étant toujours sur positions tenues pendant les élections, ils pouvaient limiter considérablement les dégâts ; l’autre grande raison est que le pays ne serait pas dominé par l’administration Frodebu, elle , qui a été à la base de l’exécution du génocide en mobilisant tous les hutus à tuer les tutsis. Il y a d’autres raisons ; nous nous en arrêtons là. Cette opinion conclut alors qu’il a livré les tutsis aux hutus en leur donnant facilement le pouvoir, mais aussi en s’impliquant d’une façon ou d’une autre dans l’assassinat du président Ndadaye (sans preuves), sans penser à la protection de la minorité tutsie alors que tout le monde savait que les hutus avaient préparé un génocide des tutsis. Eux-mêmes le disaient au grand jour, mais personne ne le prenait au sérieux.
Feu président Buyoya a joué un grand rôle dans l’aboutissement des accords d’Arusha, ce qui a permis aux rebelles du cnddfdd de rentrer victorieux et gagner par la suite les élections de 2005 par la terreur, alors qu’ils n’avaient conquis aucun mètre carré du territoire pendant plus de 10ans de maquis. Les combattants ne cessaient de dire que n’eut été la mise en œuvre des accords d’Arusha, ils étaient sur le point de décrocher et retourner à la phase initiale de la guérilla. Buyoya leur a livré le pays sur un plateau d’or, dit une certaine opinion. Et voilà, ils ont été les premiers à violer ces accords pour gouverner sans partage et avoir les moyens qu’il faut pour parachever le génocide des tutsis, et voilà en échange la récompense donnée à Buyoya : le chasser hors du pays, le condamner à perpétuité sans défense, dans des procès purement politiques. C’est le cheval que tu engraisses qui te mord dit-on.
L’ancien président Buyoya meurt après sa démission dans ses fonctions de haut représentant de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel depuis 2012. Il a annoncé dans une conférence de presse qu’il voulait avoir du temps libre pour se concentrer sur son dossier en rapport avec l’assassinat de feu président Ndadaye pour lequel le pouvoir de Gitega l’avait condamné à perpétuité. Il vient de rejoindre l’au-delà sans avoir commencé ce grand chantier. Nous ne saurons pas la vérité qui était en lui sur l’assassinat de Melchior Ndadaye en 1993 et le génocide des tutsis par les hutus du frodebu (rapport des NU S/1996/682 du 22 Aout 1996) qui l’a suivi.
De quoi le président Buyoya est-il mort ? Une certaine opinion parle de Covid 19. Tout ce qu’on sait est qu’il avait été hospitalisé samedi le 12 décembre 2020 au Mali. Il aurait été évacué d’urgence dans un avion médicalisé ce jeudi 17 décembre 2020 et aurait succombé sans que les médecins aient eu le temps de tenter de sauver sa vie. D’autres sources disent qu’il était diabétique, ce qui aurait aggravé rapidement son état de santé. Paix à son âme. WhatsApp contact: +31685638237
Email: urnhitamwoneza16@gmail.com  Twitter: URN HITAMWONEZA
YouTube: TUVAHE TUJAHE TV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s