Burundi: Un criminel de renom désigné Secrétaire Général du parti présidentiel cndd fdd.

Révérien Ndikuriyo

Burundi: Un criminel de renom désigné Secrétaire Général du parti présidentiel cndd fdd.
Rien n’est pas étonnant au parti de l’aigle. Un génocidaire succède à un autre. Révérien Ndikuriyo vient de succéder Evariste Ndayishimiye à la tête du parti cnddfdd comme secrétaire général de ce parti présidentiel. Ayant subi sa formation militaire de base aux côtés des interahamwe par les français au Rwanda de Juvénal Havyarimana, le président Evariste Ndayishimiye cumulait depuis le 18 juin 2020 jusque le 23janvier 2021 les fonctions de président de la République et de secrétaire général du cnddfdd. Il était en même temps et il reste premier responsable des actes criminels faits du jour au lendemain par la milice imbonerakure du cnddfdd dont il ne rate aucune occasion de vanter les mérites à chaque prise de parole. Nous y reviendrons.
A l’image d’Evariste Ndayishimiye, Reverien Ndikuriyo est connu comme un homme qui ne contrôle pas ses paroles, qui n’hésite pas à lâcher des mots/discours extrémistes, divinisâtes, pourquoi pas des incitations aux assassinats et au génocide. C’est de lui que vient le terme ‘’ kora’’= qui veut dire tuer. A l’époque, il invitait les imbonerakure à tuer les opposants afin qu’ils récupèrent par la suite leurs parcelles. Il est aussi parmi les premiers à répondre, demain ou après-demain, des crimes que cette milice a déjà commis et continue de commettre au Burundi.
L’ancien président du sénat est aussi le premier burundais à mettre un prix à la tête de son compatriote. Il a promis 5millions de franc burundais à celui qui lui ramerait la tête de Pascal Ninganza alias Kaburimbo ou Goudron. Il sera froidement exécuté chez lui à Matana avec deux autres civils ( Désiré Ciza et Riyazimana) en avril 2020 par une bande de policiers envoyés par le commissaire Thaddée Birutegusa ( tutsi, ex fab) et guidés par les imbonerakure de la localité. Que les deux s’apprêtent aussi à répondre devant des juridictions habiletés de ce crime et des autres qui ont été commis par des hommes sous leurs responsabilités quand viendra le moment de changement.
Le congrès extraordinaire du cnddfdd du 24 janvier a été précédé par une croisade de prière qui a débuté le 21 janvier 2021 dans la capitale politique Gitega. Dans son discours le 22 janvier 2021, le président Ndayishimiye n’a pas hésité de vanter les mérites de la milice imbonerakure, et a osé déclarer qu’ils sont à la base de ‘’ l’unité, la paix et le développement dans le pays’’. Le ridicule ne tue pas, dit-on. De quelle unité parle-t-il ? Les composantes de la société burundaise ont été divisées entre hutus et tutsis par le pouvoir du parti de l’aigle depuis qu’il est aux affaires et spécialement depuis 2015 ; les partis politiques ont été divisés en ailes ; les hutus entre eux ont été divisés, ceux qui ne sont pas membres du cnddfdd sont des gens à abattre ; les membres des corps de défense et de sécurité se regardent en chiens de faïence, il y a parmi eux des gens de confiance, des figurants et des ennemis de la paix ; etc…. Pourrions-nous dire qu’au moins il y a unité au sein des membres du cnddfdd pour imaginer que c’est de cette unité dont il parlait ? Là aussi, nos informations au sein de cette maison ( cnddfdd) nous disent qu’ils sont divisés en trois groupes : un groupe qui est avec le président Ndayishimiye et le chef d’Etat-Major Général ; un groupe qui est avec le premier ministre Allain Guillaume Bunyoni et Gervais Ndirakobuca alias Ndakugarika et un troisième groupe qui est le plus malheureux, qui était avec l’ancien président Pierre Nkurunziza. Quand il parvient à rassembler les trois groupes, c’est là qu’il parle d’unité, de paix au Burundi. Mais l’unité, la paix et le développement de tous les burundais resteront un rêve tant que le Burundi sera sous la commande de cette clique militaire.
Quand Evariste Ndayishimiye compare tous ceux qui s’opposent aux actes ignobles des imbonerakure aux démons, il ne sait pas de quoi il parle. Il dit du n’importe quoi comme il a l’habitude de le faire et comme son nom de maquis l’indique ( kirogorogo= qui parle beaucoup et dit du n’importe quoi). Il est le seul ou avec sa clique militaire qui ont pris en otage tout le peuple burundais à vanter les mérites d’une milice génocidaire qui a et continue à endeuiller le Burundi. Il est alors clair que tous les crimes commis par cette milice sont commandités au plus haut niveau par le président de la République lui-même.
URN HITAMWONEZA rappelle à tous les burundais ce qu’il ne cesse jamais de leur dire. La clique militaire au pouvoir est la première responsable de tous les crimes contre l’humanité et les crimes de génocide ainsi que les crimes économiques commis au Burundi. Répondre de leurs actes demande un préalable : les chasser du pouvoir. Il est alors temps, si nous voulons vivre ensemble comme des frères et dans un pays développé, de nous lever comme un seul homme, pour leur barrer la route car il est clair que tous les criminels se relayent dans les postes juteux à la tête du pays ; une manière de s’y maintenir et maintenir le peuple en otage. WhatsApp contact: +31685638237
Email: urnhitamwoneza16@gmail.com  Twitter: URN HITAMWONEZA
YouTube: TUVAHE TUJAHE TV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s