Burundi : Pourquoi et comment la milice imbonerakure du cnddfdd a été formée ?

Burundi : Pourquoi et comment la milice imbonerakure du cnddfdd a été formée ?
Dans la logique des choses, il est incompréhensible qu’un parti politique qui gagne les élections puisse penser à former une milice alors qu’il est supposé, étant au pouvoir, avoir tous les corps de défense et de sécurité sous son contrôle. Le pouvoir a tous les moyens de l’Etat de recruter et former autant de membres des forces de défense et de sécurité qu’il veut s’il en juge la nécessité Le cnddfdd l’a fait. Il revient à chacun de se poser la question de savoir pourquoi il l’a fait, quel était son objectif. C’est à cette première question que nous allons tenter de répondre, en se basant sur des informations recueillies auprès des jeunes hutus qui ont été approchés et qui ont participé dans ces formations. En deuxième position, nous allons partager avec nos lecteurs comment cette formation a été organisée et comment elle s’est déroulée, aussi bien à l’intérieur comme à l’extérieur du Burundi. Nous terminerons par des conseils pratiques qui nous permettraient de nous protéger dans nos ménages car le génocide des tutsis et des hutus de l’opposition a été préparé et enseigné à ces jeunes hutus.
L’objectif principal des leaders du cnddfdd était d’avoir une force éparpillée dans tout le pays et qui leur permettrait de contrôler toute la population et l’intimider pour gagner les élections et rester éternellement au pouvoir. Premier objectif. AVOIR LE POUVOIR ET LE GARDER.
Les gens aiment dire que le cnddfdd n’a gagné que les élections de 2005. Nous disons NON. Certains pensent que les burundais avaient soif d’un changement ; que c’est pour cette raison qu’ils ont tous élu ce parti. Mais, la réalité est que les gens l’ont élu car ils ont été intimidés par des démobilises cnddfdd qui leur disaient que s’ils n’élisaient pas ce parti, les membres du cnddfdd vont reprendre la guerre. Etant fatigués par plus de 10ans de guerre, ils ont élu, contre leur gré, ce parti qui n’avait aucun projet de société à présenter. Par ailleurs, comment expliquer qu’un parti politique appelé cnddfdd (conseil national de défense de la démocratie/force de défense de la démocratie) soit admis comme parti politique au Burundi ? Quelle mouche avait piqué les responsables du ministère de l’intérieur qui avaient en charge l’agrément des partis politiques ? Selon certains membres de ce parti, ils ne pensaient pas eux-mêmes que ce parti allait être agréé comme tel, ils ont été agréablement surpris ; sinon, ils avaient prévu un nom de rechange au cas où ce premier serait refusé. L’histoire nous le dira.
Ayant gagné les élections de 2005, c’est donc sur base de ces démobilisés cnddfdd que le pouvoir a construit sa milice imbonerakure. Ils avaient fait intégrer un bon nombre de combattants cnddfdd au sein des forces de défense et de sécurité, mais, dès les premières années, ils n’avaient pas complètement confiance en ces corps de tant plus que les ex-forces armées burundaises (EX-FAB) y avaient encore plus d’influence. Ils pensaient qu’ils pouvaient faire un coup d’Etat et renverser leur pouvoir. Selon certaines sources, ils auraient même laissé, lors de l’intégration, certains éléments en RDC et en Tanzanie qui pouvaient intervenir en cas de tentative de renversement des institutions. Ces imbonerakure, composés essentiellement des démobilisés dans un premier temps, avaient la mission, en collaboration avec les membres du cnddfdd déjà intégrés, d’éliminer tous les tutsis et opposants politiques en cas de tentative de coup d’Etat comme en 1993.
L’autre objectif de la formation de la milice imbonerakure était, quand les membres cnddfdd auraient pris le contrôle total des corps de défense et de sécurité, que les deux forces puissent procéder à l’affaiblissement progressif des tutsis au Burundi jusqu’au GENOCIDE A GRANDE ECHELLE.
Nous vous parlerons demain de comment les premiers éléments des imbonerakure ont été recrutés et formés a Kanyosha et Kamenge, les enseignements extrémistes et les techniques qu’ils recevaient en vue de pouvoir défoncer les maisons des tutsis en cas de génocide. Les formations se sont poursuivies dans la Kibira/Musigati/Bubanza, puis en RDC dans Kiriba Ondes.
URN HITAMWONEZA rappelle encore une fois au peuple burundais de ne pas croire aux déclarations de bonnes intentions d’Evariste Ndayishimiye. Le semblant de paix que vous vivez aujourd’hui prépare des périodes trop dures pour vous. Nous avons pris la décision de vous montrer les préparatifs du projet de génocide des leaders du cnddfdd, nous conclurons par des conseils sur l’attitude à prendre en attendant que le jour ‘’j’’ arrive si vous ne prenez pas la décision de changer ce pouvoir avant qu’il ne passe à l’action. WhatsApp contact: +31685638237
Email: urnhitamwoneza16@gmail.com  Twitter: URN HITAMWONEZA
YouTube: TUVAHE TUJAHE TV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s