Burundi : Les croisades de prières organisées par le CNDD -FDD est un arbre qui cache la forêt !

Burundi : Les croisades de prières organisées par le CNDD -FDD est un arbre qui cache la forêt !
Depuis plusieurs années, le CNDD FDD organisent et contrôlent des croisades de prières qui, selon l’analyse des philosophes et théologiens experts dans le domaine , démolissent les esprits, brouillent les consciences, minent les structures de tous ordres en laissant des blessures et brûlures incalculables dans la société burundaise.
Cette pratique du pouvoir sanguinaire, manichéiste et despotique de Gitega constitue une manipulation de la conscience nationale, entretient un brouillard épais qui se tisse progressivement dans les cerveaux et engourdi les cœurs les plus chaleureux.
D’où vient cette passion de vouloir prendre en otage tout un peuple avec des mécanismes dévastateurs ravageant les esprits ? Du premier coup, il importe de signaler que tout se fait en violation du principe de la laïcité de l’Etat avec toutes les conséquences d’ordre criminel qu’on peut imaginer. Ensuite, le pouvoir de Gitega se sert de ces croisades pour masquer les crimes d’Etat et l’incompétence de ses cadres et dirigeants qui est à l’origine de maux de toute forme qu’endurent les burundais notamment l’idiotie qui a fait que le pays soit isolé et perde son image dans le Concert des Nations.
Cette stratégie est intimement liée aux pratiques manichésistes où les organisateurs des croisades de prières susvisées continuent à livrer des messages véhiculant la haine ethnique. On ne le dira jamais assez que dans sa politique de “divide et impera” le pouvoir de Gitega fait la promotion de l’infamie, la discrimination et des idées fausses finissant toujours dans le sang et le sang des autres.
Bien pis encore, le CNDD-FDD veut aussi installer au Burundi l’intégrisme religieux en plus de l’ethnocratie, et pour bien comprendre la dimension terroriste de cet intégrisme, il suffit de fouiner dans le dossier Pona Pharmaceuticals-Ephedrine qui nous réserve des surprises trop désagréables qu’on ne pouvait jamais imaginer que le Burundi serait un jour doté des institutions indéboulonnablement déterminées à s’impliquer dans le terrorisme au détriment de tout un peuple innocent !
Il est donc incontesté et incontestable que le CNDD -FDD a institutionalisé les croisades de prières au même titre que la passion de tuer, de piller et de violer.
Ce n’est un secret pour personne que durant le règne du CNDD-FDD, malgré l’intensification des croisades de prières, les valeurs morales se sont effritées, les gens se sont ainsi habitués à obéir sans comprendre au point de justifier la nécessité de tuer, alors que cette nécessité ne peut en aucun cas supprimer le commandement de Dieu de ne pas tuer. Et les miasmes de cette situation désastreuse nous sautent à la figure toutes les griffes dehors, comme un chat en position d’attaque !
Pour conclure, il sied de souligner que la prière est liée au sens de la responsabilité sociale au sein des tissus sociaux. Qui plus est, elle rentre impérativement dans la ligne droite de la volonté de Dieu visant le bien-être de l’être humain qu’Il a crée à son image. Aussi, la prière constitue une source indéniable d’inspiration et de discernement pour la construction de la Paix autour de nous et avec nos voisins. Or, le pouvoir cnddfdd a échoué dans la gestion du Pays et de la vie sociale et depuis son arrivée au pouvoir, il a toujours été caractérisé par des contre-valeurs et perennisé la violence, la haine ethnique et l’agression sous différentes formes même contre les voisins.
Partant du principe biblique qui dit que “la foi sans oeuvre est morte”, les burundais n’ont pas besoin de croisades de prières organisées par des loups ravisseurs habillés en costumes de serviteurs de Dieu. Ils ont plutôt aujourd’hui besoin d’une prière de nature à contribuer à la refondation nationale, à la réfection morale, à la restauration de la dignité humaine et à l’harmonisation communautaire.
D’aucuns pourraient se demander pourquoi Dieu ne chatie pas les criminels qui prennent en otage l’avenir de toute une nation ! Le silence de Dieu dans cette situation ne signifie pas qu’il a abandonné le peuple burundais. Dieu observe et connait bien les évenements vécus par les burundais dans la vie de tous les jours. Dans sa nature, Dieu intervient comme législateur d’abord, puis comme autorité suprême, gendarme même. Que les gens ne se trompent donc pas, Dieu n’est pas comme un aveugle qu’une panne d’électricité laisse indifférent ! Il est souverrain et désapprouve les choses fondées sur le mal. Sa volonté repose sur le contrôle souverain de toutes les choses. Par voie de conséquence, il sauvera les burundais et n’hésitera pas le jour “J” à frapper sérieusement les auteurs de l’injustice, des malheurs et de grosses frustrations hallucinantes installées dans les esprits et imposées injustement aux burundais en particulier les orphelins, les veuves et les démunis !
A toutes fins utiles, nous vous partageons le verset suivant qu’on trouve dans le livre d’Abdias, verset 4: ”Quand tu aurais élevé ton nid comme l’aigle, et quand même tu l’aurais mis entre les étoiles, je te jetterai de là par terre, dit l’Eternel”. Fin de citation. Il va sans dire donc que l’aigle de Gitega, ses filles et fils manipulateurs et menteurs pathologiques ayant perdu pied avec la vérité ; que ces auteurs des crimes qui endeuillent le pays et de tout genre de malheur infligé aux burundais, sans oublier le phénomène dit ”KURUNDARUNDANYA” ne pourront pas échapper à la colère de Dieu, et partant, au châtiment qui leur sera bientôt infligé, car toutes les conditions sont déjà réunies.
Qui vivra verra ! !! WhatsApp contact: +31685638237
Email: urnhitamwoneza16@gmail.com  Twitter: URN HITAMWONEZA
YouTube: TUVAHE TUJAHE TV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s