Burundi : Le Général Major Cyrille Ndayirukiye quitte ce monde sans avoir vu l’Etat de droit et la Démocratie pour lesquels il a combattu

Burundi : Le Général Major Cyrille Ndayirukiye quitte ce monde sans avoir vu l’Etat de droit et la Démocratie pour lesquels il a combattu
Un grand homme vient de quitter ce monde ce samedi 24 avril 2021. Il s’agit du Général Major Cyrille Ndayirukiye qui était incarcéré dans la prison de Gitega pour tentative de Coup d’Etat en 2015 qui a suivi des manifestations de la population contre une violation flagrante des Accords d’Arusha et de la Constitution de 2005 par le cnddfdd qui a permis à feu président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat.
Nous commençons par adresser nos condoléances les plus attristées à sa famille, à tous ses amis de lutte et à tous les burundais épris de justice, de paix et de sécurité pour tous.
Le général Ndayirukiye n’a jamais nié les faits lui reprochés ; il disait qu’il était dans le vrai en servant le peuple dans le respect de la loi. Je vous propose quelques phrases calées de l’extrait de sa plaidoirie pour vous permettre de vous rendre compte des qualités de cette homme disparu de façon inopinée.
‘’Oui, il faut redire que les actes posés par le soussigné l’ont été en conscience et connaissance de cause. Dès que l’autorité, fut-elle suprême, donne des ordres allant dans le sens de la violation de la loi et mettant en danger le peule, même le plus discipliné des militaires ou policiers est en droit de refuser l’ordre et ce pour l’intérêt supérieur du pays’’
‘’Monsieur Nkurunziza a gouté au fruit défendu et personne n’a de doute que cette violation de la loi était d’une gravite extrême et qu’elle portait un coup de poignard insupportable dans les Accords d’Arusha’’
‘’ La motivation de l’action des dirigeants de l’armée, du chef d’Etat-major et du ministre de la défense lors des réunions préparatoires, n’était nullement de réaliser un putsch comme d’aucuns l’ont rappelé. Il ne s’agissait pas de ramener au pouvoir des personnes sans légitimité démocratique, ce pour quoi le peuple burundais se bat depuis des années. Il s’agissait pour les personnes impliquées et moi-même de démettre un homme qui avait gouté au fruit défendu et de neutraliser sa capacité de violer la loi, pour restaurer le processus démocratique.’’
‘’J’assume dès lors comme militaire le choix effectué même si la démarche a échoué. La motivation était légale. Si la justice inéquitable de Gitega ne veut pas rendre compte de la loyauté de notre démarche, le jugement de l’histoire subsistera à tout jamais. J’ai servi mon peuple. Je veux être jugé sur mes actes’’. ‘’Vive le Burundi libre. Vive les accords d’Arusha. Vive l’Etat de droit et la démocratie’’.
Voilà l’homme qui n’hésitait pas d’assumer ses responsabilités, qui ne craignait pas de dire la vérité même devant des chiens enragés qui voulaient le dévorer. Il est malheureux de le voir partir sans avoir vu le Burundi revenir sur le chemin de la justice, de la liberté, de la paix pour tous et de la vraie démocratie. Son courage, son bravoure et sa détermination serviront de guide pour tous ceux qui se battent encore sans relâche pour arriver à libérer complètement les burundais de cette prison à ciel ouvert dans laquelle ils sont maintenus par la clique militaire au pouvoir.
URN HITAMWONEZA invite encore une fois tous les burundais à poursuivre la recherche de la paix pour tous en combattant avec leurs dernières énergies tous ceux qui ne cessent de semer la haine entre burundais, de tuer, d’emprisonner et de forcer à l’exil tous ceux qui n’adhèrent pas à leurs idées. Nous devons nous battre tous pour la vérité et le bien -être de tous les burundais sans exception. De cette façon, nous aurons honoré la mémoire de notre grand frère Général Cyrille Ndayirukiye qui vient de nous quitter. Que Dieu ait son âme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s