Burundi : Un loup ravisseur à la tête du Sénat et de l’Eglise Méthodiste Unie du Burundi.

Burundi : Un loup ravisseur à la tête du Sénat et de l’Eglise Méthodiste Unie du Burundi.
Cucullus non facit monachum ! Tout de go ; ne vous laissez pas duper par les apparences trompeuses de l’actuel président du Sénat. Il s’appelle Emmanuel Sinzohagera, issu du même arbre généalogique que feu Pierre Nkurunziza. D’aucuns se posent des questions au sujet de ce parlementaire notamment pourquoi il ne se préoccupe jamais d’orphelins, de femmes, de filles et veuves violées ou emprisonnées arbitrairement à l’instar de Christa Kaneza? Pourquoi ce parlementaire aujourd’hui Bishop ne se soucie jamais des assassinats et enlèvements ciblés, des exécutions extra- judiciaires et autres crimes odieux commis par sa famille politique depuis l’accession au pouvoir du système DD ? La réponse à toutes ces questions et d’autres similaires est simple : c’est parce qu’il est ennemi lucifé rien (comme son cousin de sang et les poids lourds du système cnddfdd) de la paix, du respect de la loi, de la bonne gouvernance, de la justice etc.
C’est ainsi qu’il a su entretenir d’excellentes relations politiques et d’affaires avec feu président Nkurunziza. Il gérait ses affaires financières depuis son accession au pouvoir. Il en est de même après sa mort, selon un cadre du parti cnddfdd proche des deux familles. En qualité de Directeur Financier inamovible du parti, Emmanuel avait aussi la mission de négocier des pots de vins et des commissions pour le compte de son ancien patron, du parti et de lui-même. Nous détenons un témoignage accablant d’un des bailleurs surpris par son comportement. Ce sénateur a osé lui exiger une somme colossale pour son patron d’alors, pour son parti et pour son compte personnel dans le cadre d’un projet d’intérêt public où le financement était par ailleurs un don ! Ce bailleur n’en revenait pas et croyait que ce politicien taré avait une araignée dans le plafond. Nous gardons l’identité de ce bailleur dans l’anonymat pour des raisons de sa sécurité.
L’expertise de l’honorable Sinzohagera en business management lui permet depuis longtemps de planifier la faillite des entreprises publiques au profit de Nkurunziza et de sa clique, de s’ingérer dans la procédure de la passation des marchés publics et autres décisions étatiques concernant la gestion de la chose publique. C’est ainsi qu’il gère et encaisse seul les loyers du marché de Buyenzi pour ne citer que celui-là.
Ce parlementaire Bishop a plus d’une dizaine de villas en Mairie de Bujumbura sans parler de celles éparpillées dans le milieu rural. Nous vous épargnons les détails sur le caractère luxueux de ses voitures et celles de son épouse, une dame très influente dans la même église, caractérisée par l’extravagance et l’ingérence dans les organes de l’Eglise surtout locale, selon les chrétiens de son église, qui ne cessent d’encaisser des coups et d’enregistrer de profondes blessures et frustrations de la part de la femme de Sinzohagera Emmanuel.
Ce député Pasteur fait partie du cercle névralgique de prise de décisions du système cnddfdd qui tue, pille, viole et continue à inoculer à la milice imbonerakure et à certains membres du parti cnddfdd, la haine ainsi que des pratiques ignobles et barbares. Il vit dans un feint mensonge comme le poisson dans la mer et son hypocrisie gouailleuse ne cesse de l’inspirer des stratégies diaboliques pour continuer à poser des actes pervers et à commettre des crimes de toute nature.
L’autre tricherie non négligeable pour cette haute personnalité politique, c’est quelqu’un qui sait récupérer une réputation à laquelle il n’est pas initiateur comme certains dirigeants cnddfdd nous l’ont témoigné. Un de ses collègues nous a confié les mots ci-après : ”Là où il voit des intérêts économiques personnels, l’honorable Emmanuel sait presser les gens comme un citron pour atteindre son objectif”. Fin de citation.
Il va sans dire qu’il est comme les autres membres du cnddfdd si pas pire, manichéistes et despotiques qui minent l’avenir des burundais en général, et des générations futures en particulier. Il ne faut rien attendre de lui pour le bien du peuple burundais.
Notre journal a décidé de vous faire découvrir le pot aux roses en vous partageant des vérités qui ouvrent les yeux pour ceux qui veulent voir. Il ne faudra donc plus confondre le silence du président du Sénat et Représentant Légal de l’Eglise Méthodiste Unie au Burundi avec l’intégrité, ni la sérénité, ni le calme. C’est un pillard, criminel au même titre que les autres avec la particularité que son pair et coauteur dans beaucoup de dossiers. Gervais Ndirakobuca, alias Ndakugarika, actuel Ministre de l’Intérieur, de la sécurité et du développement communautaire, vient de lui conférer, en violation de la Constitution de 2018 le titre de Représentant Légal de l’Eglise Méthodiste Unie au Burundi, en remplacement de feu Monseigneur Justin Nzoyisaba mort du covid -19 il y a de cela deux semaines
En effet, force est malheureusement de constater que tout s’est fait en violation flagrante de la Constitution de 2018 en son article 157 qui stipule ce qui suit : ”le mandat de député ou de sénateur est incompatible avec tout autre fonction à caractère public”. C’est ainsi d’ailleurs que lorsqu’un député ou un sénateur est nommé au gouvernement ou à toute fonction publique, cesse immédiatement de siéger à l’Assemblée Nationale ou au Sénat et est remplacé par son suppléant (Art 160). Il sied de rappeler que la représentation légale est une fonction à caractère public incontestée et incontestable. Les bons esprits examinent et jugent ! A ceux qui resteraient sur leur soif en rapport avec ces informations concernant Emmanuel Sinzohagera, vous pouvez discrètement et sagement approcher ses collègues du parti et du Sénat ainsi que les membres de son Eglise ; comme il est impossible de maintenir un bouchon au fond de l’eau, sans nul doute qu’après cette démarche, vous découvrirez que notre article avait raison d’être.
Compte tenu de tout ce qui précède, faut-il vraiment attendre du sénateur Bishop Emmanuel Sinzohagera de projet ou de programme pour le bien-être du peuple burundais ? La réponse est bien sûr “Non” et c’est dramatique au regard de ses fonctions et des opportunités qu’avait cette autorité qui ne cesse de s’enrichir illicitement et qui n’hésite pas à faire travailler des gens pour le roi de Prusse. Dans tous les cas, il finira par être démasqué et tourner en eau de boudin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s