Burundi : Des Martyrs de la Fraternité de Buta ignorés par le pouvoir cndd fdd alors qu’ils sont le modèle de l’Unité.

Burundi : Des Martyrs de la Fraternité de Buta ignorés par le pouvoir cnddfdd alors qu’ils sont le modèle de l’Unité.
Le 30 avril 2021, l’Association AMB (Amis des Martyrs de Buta) invitait les gens à s’associer avec eux pour honorer la mémoire des Martyrs de Buta ; ces jeunes assassinés par les criminels du cndd, il y a 24 ans déjà. Les 40 séminaristes ont été réveillés dans le sommeil par des criminels du cndd devenu cnddfdd après, qui leur ont demandé, armes pointées sur eux, de se séparer, les hutus à part, les tutsis à part. Ils voulaient, comme ils le faisaient partout où ils passaient, tuer les tutsis et laisser les hutus en vie. C’est le génocide des tutsis qui a commencé en 1993 qui continuait et qui est en cours jusqu’aujourd’hui. Les jeunes élèves ont refusé de se séparer, les hutus préférant mourir avec leurs frères tutsis. Un modèle de fraternité et d’unité irréprochables. C’est pourquoi ils sont appelés les Martyrs de la Fraternité. Et ils le méritent. Ils devraient être un vrai modèle de l’unité entre burundais. Unité vécue et non l’unité quotidiennement chantée.
Quand le président Evariste Ndayishimiye parle d’unité entre burundais, on se demande de quelle unité il parle. Unité entre hutus et tutsis et twa comme le disait feu Pierre Buyoya ? Unités des hutus entre eux ? Rien de tout cela n’est vrai. Ce n’est qu’un slogan politique qui n’a aucun fondement. Les tutsis ont été persécutés depuis le génocide de 1993. Ceux qui ont commis ce génocide ont remarqué qu’ils n’ont pas atteint leur objectif car prévoyaient l’extermination de tous les tutsis. C’est ainsi qu’ils ont rejoint le maquis et ont continuer à pourchasser les tutsis rescapés qui étaient rassemblés dans les sites des déplacés ; d’autres ont été tués dans des embuscades sur les routes et d’autres encore dans leurs ménages et dans les écoles comme c’est le cas pour les enfants du petit séminaire de Buta. Le cnddfdd qui est rentré par les négociations avec les Accords d’Arusha comme pacte de cohabitation pacifique a tout fait pour maltraiter les tutsis, les accusant de tous les maux ; ils ont été tués, emprisonnés, forcés à l’exil ; un véritable génocide à petit feu qui a continué. Aujourd’hui, les tutsis ont été complètement anéantis, il reste la phase finale d’exterminer ceux qui vivotent encore. Et c’est de cette unité dont parle Evariste Ndayishimiye, lui qui a été à l’école des génocidaires rwandais, interahamwe. Il n’y a pas d’unité entre hutus car les hutus du CNL sont traités au même titre que les tutsis. Les deux catégories sont complétement exclues de la gestion des affaires de l’Etat. Voilà l’unité dont parle Evariste Ndayishimiye.
Il est alors normal que le pouvoir cnddfdd ignore totalement ces martyrs de la fraternité car il fait juste le contraire. Il cherche à semer la haine entre hutus et tutsis et dresse, par la commission de Pierre claver Ndayicariye, les hutus du cnddfdd contre les tutsis en accusant injustement ces derniers d’avoir tué leurs pères et grand pères en 1972.
Aujourd’hui, les criminels qui ont tué ces enfants innocents de Buta sont dans les organes de décision du pouvoir Ndayishimiye. Ils sont connus de la majorité des gens, mais ils ne s’inquiètent pas car ils sont avec d’autres génocidaires qui ont tué partout dans le pays des innocents
La tactique adoptée aujourd’hui par la clique criminelle au pouvoir est de faire disparaitre tous les signes et monuments qui rappellent les crimes qu’ils ont commis. Pierre Claver Ndayicariye a eu la mission de déterrer tous les os des tutsis tués en 1993 en les prenant pour ceux des hutus tués en 1972. Des témoins oculaires ont été préparés pour montrer où se trouvent ces fosses communes des tutsis car ils savent eux-mêmes où ils les ont jetés. Les imbonerakure ont reçu des instructions de détruire progressivement les monuments des tutsis construits un peu partout dans le pays ; ils ont déjà fait des essaies à Kibimba et à Gatumba (là où des tutsis banyamulenge ont été enterrés) ; rien ne dit que les fous du cnddfdd n’iront pas un jour détruire le monument des martyrs de la Fraternité de Buta
URN HITAMWONEZA demande encore une fois aux burundais de ne plus prêter oreille aux menteurs au pouvoir qui parlent d’unité retrouvée au Burundi quand ils ne cessent de tuer, d’emprisonner, torturer et chasser hors du pays les tutsis et les hutus de l’opposition. Nous devons plutôt concentrer nos énergies à la recherche des stratégies de les chasser du pouvoir pour traduire tous les criminels devant les tribunaux habiletés pour qu’ils répondent du sang des innocents qu’ils ont versé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s