Burundi : Les rapatriés et les non membres du cnddfdd libérés des prisons sont dans le collimateur de la milice imbonerakure

Burundi : Les rapatriés et les non membres du cnddfdd libérés des prisons sont dans le collimateur de la milice imbonerakure.
Nous observons depuis un certain temps des arrestations ici et là dans le pays, et spécialement dans les secteurs où il y a eu incident quelconque. C’est avant tout dans la province de Mwaro , après l’attaque par des hommes armés dans un cabaret de Rusaka le 16 avril 2021 qui a fait 7 victimes ciblées que les enquêtes ont commencé à être directement dirigées vers les ex fab et les membres du CNL qui ont été systématiques arrêtés et emprisonnés dans des lieux inconnus. L’embuscade par des hommes armés sur la route Bujumbura-Muramvya le 9 mai 2021, à quelques kilomètres du chef-lieu de Muramvya (des hommes armés qui se seraient rendus au lieu de l’embuscade à bord des véhicules privés comme le témoigne la population) a été suivie par des arrestations tout azimut des membres de l’ex- armée nationale du Burundi, des jeunes élèves tutsis en vacances et des membres du cnl d’Agathon Rwasa. L’attaque à la grenade faite par des hommes jusqu’ici inconnus dans la capitale économique Bujumbura a aussi été suivie par des fouilles de véhicules, des fouilles dans les ménages qui ont occasionné des arrestations de beaucoup de personnes dont on ne connait pas la destination exacte. Le réseaux sociaux nous ont montré ces derniers jours, une maman qui pleure demandant que son fils, malade mental, soit libéré et remis ‘’chez legentil’’ (lieu de traitement des malades mentaux). Hussen Karihanze a été arrêté et ligoté par la police et son image circule sur les réseaux sociaux. Son arrestation rappelle aux gens celle de Claude Christian Butoyi, un malade mental qui a été arrêté par la police, accusé de tuer les sœurs italiennes de Kamenge en mairie de Bujumbura.
Aujourd’hui, des informations en provenance de la milice imbonerakure disent que l’ordre a été donné de suivre de près tous les rapatriés, spécialement ceux venus du Rwanda et tous ceux qui viennent de sortir des différentes prisons par la grâce présidentielle et qui ne sont pas membres du cnddfdd. Les imbonerakure ont reçu la mission de savoir même l’origine de tout ce qu’ils mangent, les gens qui sont en contact avec eux et tous les dépliements qu’ils font. Le but de ces leaders du cnddfdd qui donnent cette mission à leur milice est de trouver un petit prétexte pour encore une fois les arrêter. On ne sait pas si cette fois ci ils auront encore la chance de retourner dans les prisons ; la grande probabilité est de ‘’les faire porter le béret rouge’’, expression utilisée par la milice imbonerakure pour dire ‘’ décapiter les gens’’.
Après la récente attaque à la grenade le 25 mai 2021, tous les non membres du cnddfdd doivent faire attention. Il suffit d’être soupçonné et d’être arrêté, vous êtes déjà appelé ‘’terroriste’’ et votre sort est connu. Vous serez tué et votre cadavre sera jeté loin de chez vous et l’administration a l’ordre de vous faire enterrer le plus rapidement possible sans aucune identification. Votre famille croira que vous êtes en prison quelque part alors que vos êtes déjà enterré dans les pires conditions du monde
URN HITAMWONEZA demande encore une fois au peuple burundais d’être solidaire et de se protéger mutuellement de ces arrestations opérées par certains agents du SNR, de la police, de l’armée et de la milice imbonerakure. Nous avons déjà démontré, dans nos éditions antérieures, que tous ces évènements malheureux sont créés par le laboratoire de la clique militaire au pouvoir en vue d’arrêter et tuer ou emprisonner le maximum possible de tutsis et de hutus de l’opposition. Vous devez donc prendre certaines mesures de sécurité comme ne pas se promener seul dans la rue, éviter de répondre à des appels téléphoniques des inconnus ou à des rendez-vous des anciens amis corrompus etc… Encore une fois, là n’est pas la solution la meilleure. Nous l’avons déjà dit et nous ne cesserons jamais de le répéter, le Burundi est dirigé par une poignée d’hommes criminels qu’il faut à tout prix chasser du pouvoir. C’est la seule voie de sortie qui nous reste. Bien qu’ils soient trop riches car ont eu l’occasion d’emmagasiner des biens de l’Etat, notre volonté et détermination sont nos armes redoutables qu’ils ne pourront pas vaincre avec leur argent. Evitons alors la peur et donnons chacun sa contribution. Ensemble, nous y arriverons sans tarder.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s