Burundi : Encore des déclarations d’intentions du cnddfdd au congrès de Ngozi.

Burundi : Encore des déclarations d’intentions du cnddfdd au congrès de Ngozi.
Le secrétaire général du cnddfdd, Mr Reverien Ndikuriyo a lancé un message on ne peut plus clair à tous les membres du cnddfdd : respecter les membres des partis d’opposition ; éviter de harceler les autres partis politiques. C’était lors d’un congrès organisé par ce parti présidentiel à Ngozi ce 26 Aout 2021.
Ce n’est pas pour la première fois que ce genre de message est donné par différents leaders de ce parti de l’Aigle, mais la suite est connue de tous. Le cnddfdd s’est donné comme objectif de harceler, malmener les membres des partis d’opposition pour que ceux qui n’acceptent pas d’adhérer à ce parti soient tués ou emprisonnés. Le cnddfdd voudrait qu’il n’y ait plus de parti réellement d’opposition lors des prochaines élections. C’est pour cette raison que le parti CNL ne parvienne pas à fonctionner comme la loi l’autorise ; ses permanences sont détruites par les membres de la milice imbonerakure, ses membres sont régulièrement arrêtés, les uns sont tués, d’autres sont emprisonnés après torture au SNR. Et quand Reverien Ndikuriyo demande aux membres du cnddfdd de respecter les membres des autres formations politiques, on se demande si les membres du CNL sont du nombre ; et si oui, qu’est ce qui serait changé sur leur programme.
Nous restons convaincus que rien n’a changé la stratégie de mensonge du cnddfdd qui continue de distraire l’opinion tant nationale qu’internationale que ce sont des hommes justes, des hommes de paix qui se soucient du bien-être du peuple alors qu’en réalité c’est de la pure hypocrisie.
Ce congrès se tient après seulement un jour après la rencontre du président Evariste Ndayishimiye et les juges et magistrats de Bujumbura au Lycée Nyakabiga. C’était le 24 Aout 2021. C’est lors de cette rencontre qu’il a dévoilé, aux yeux du monde entier, que le Burundi ne connait ni paix ni développement, à cause du manque de justice, à cause de l’impunité instituée comme mode de gouvernement du système cnddfdd depuis 2005. ‘’Aucun investisseur étranger ne peut amener ses capitaux au Burundi quand il n’y a pas de justice’’ , a déclaré Evariste Ndayishimiye devant les soi-disant professionnels de la loi. Ces ‘’pleurs’’ du président devant ses dirigés ont provoqué beaucoup de réactions à travers le monde entier. Certains analystes qualifient les propos (ces pleurs comme il le disait lui-même) d’Evariste Ndayishimiye de ‘’larmes de crocodile’’ car il a toute l’autorité de changer cette situation sans se lamenter devant le peuple. Au moment où les plus naïfs qualifient le président Ndayishimiye d’homme bon, non corrompu, d’autres pensent plutôt qu’il est en train de jouer le jeu du cnddfdd qui lui demande de faire des déclarations de bonnes intentions pour distraire l’opinion nationale et internationale, ce qui ne leur empêche pas de continuer les exactions envers ceux qu’ils qualifient abusivement d’ennemis du pays. La preuve est qu’ils se contentent de ces bons discours, mais les choses vont de mal en pis. Qu’ils ne se trompent pas, le monde entier les observe, les burundais et la communauté internationale n’ont pas besoin de bons discours, mais des actes concrets. Le silence de l’Union Européenne sur la levée des sanctions contre le Burundi devrait leur servir de leçon. Les bonnes paroles qui ne sont pas suivies d’actions ne valent rien.
URN HITAMWONEZA, comme les autres burundais d’ailleurs, n’attendent pas des miracles du côté du cnddfdd. Demander aux membres du cnddfdd de respecter les membres des partis de l’opposition n’est qu’une pure hypocrisie. Demander à la justice burundaise d’être indépendante et faire son travail dans la transparence suivant les règles d’art, c’est demander l’impossible au Burundi gouverné par le système cnddfdd. Il ne reste qu’une solution : se mobiliser pour chasser cette clique militaire du pouvoir et les traduire devant les juridictions compétentes. Voilà ce qui pourra soulager la souffrance des millions de burundais qui croupissent dans la misère depuis que le pays est pris en otage par un poignée d’hommes et de femmes du cnddfdd. Unissons nos efforts pour nos en débarrasser. Le plus tôt serait le mieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s