Burundi : Mgr Gervais Banshimiyubusa pourrait être un Desmond Tutu burundais

Burundi : Mgr Gervais Banshimiyubusa pourrait être un Desmond Tutu burundais
Il n’a pas mâché les mots. Il a dit la pure vérité au président Ndayishimiye et ses lieutenants rassemblés à l’occasion de la croisade de prière organisée par le couple présidentiel pour remercier le Seigneur comme c’est devenu l’habitude à la fin de l’année depuis que le cnddfdd est au pouvoir.
Il est connu au Burundi que toute personne qui ose critiquer le pouvoir cnddfdd, se retrouve le lendemain aux mains du service national des renseignements, SNR. La suite est connue : torture et mort atroce ; puis cadavre dans la Rusizi ou quelque part ailleurs. S’il est découvert, l’administration se charge de le faire enterrer sans aucune identification. Voilà la stratégie.
A l’image de Mgr Desmond Tutu qui n’hésitait pas de dire à l’ANC au pouvoir après l’Apartheid qu’il se comporte de la façon la pire qu’au temps de l’apartheid, Mgr Gervais Banshimiyubusa a fait un clin d’œil au président Ndayishimiye et à la clique militaire au pouvoir ; mais dans un langage diplomatique, imagé, en se référant aux écrits de la Sainte Bible. C’était lors de son homélie à Gikungu, dans la messe inaugurale de la croisade de prière qui se poursuivra pendant 5jours au terrain de l’ETS Kamenge. C’était le 27 Décembre 2021.
Revenons sur les accusations de Desmond Tutu au gouvernement de l’ANC avant d’analyser l’homélie de Mgr Banshimiyubusa.
A l’occasion de son 80eme anniversaire, Desmond Tutu avait invité le respectable dalaï-lama qui devait tenir la conférence inaugurale « Desmond Tutu pour la paix ». Il n’a pas pu obtenir de visa de la part du gouvernement qui, semble-t-il, aurait cédé à la pression de la Chine, qui s’oppose chaque fois qu’elle le peut aux voyages à l’étranger du prix Nobel de la paix 1989, considéré par Pékin comme le leader de la résistance tibétaine. On dit que Desmond Tutu a oscillé entre la colère et l’ironie amère et a dit : « Notre gouvernement est pire que le gouvernement de l’apartheid, parce qu’au moins à l’époque on pouvait s’y attendre » (à de tels agissements). Puis il a ajouté : «Ce manque de courtoisie envers le dalaï-lama est incroyable». Comme tout le monde sait qu’il n’y a pas de courtoisie au sein des membres de la clique militaire du cnddfdd au pouvoir, il est aussi vrai de dire que ce pouvoir est pire que les pouvoirs dits militaires issus des putschs que le Burundi a connu, même pire que le temps de la colonisation
Mgr Tutu s’en est pris aussi au président sud-africain Jacob Zuma, l’accusant d’avoir cédé aux pressions de la Chine, premier partenaire commercial de l’Afrique du Sud. « Monsieur Zuma, vous et votre gouvernement, vous ne me représentez pas. Vous représentez vos propres intérêts ».
Non seulement qu’il avait un franc parlé, c’était un homme juste, intègre, qui ne pouvait en aucun cas se taire devant une quelconque injustice ou violation des droits de l’homme. Un véritable homme de Dieu.
Mgr Gervais Banshimiyubusa a failli dire la même chose au président Ndayishimiye et à son système cnddfdd qui ont dans leurs petites têtes qu’éliminer physiquement (tuer) tous les opposants est la meilleure manière de se maintenir au pouvoir. Cela ne signifie ni moins ni plus, chercher à se maintenir au pouvoir pour leurs propres intérêts et non pour l’intérêt de tout le peuple burundais, même pas pour ceux des membres de leur parti cnddfdd. Organiser une croisade de prière dans ces conditions ne plait pas du tout à Dieu. Présenter des remerciements au Seigneur à la fin de l’année, après avoir tué plus de 300 burundais au cours de la même année est un pur sacrilège. C’est pire qu’un voleur qui, après avoir réussi son coup, irait à l’Eglise remercier le seigneur d’avoir fermé les yeux pour que le vol se commette dans incident. Ce n’est pas l’œuvre de Dieu, mais de Satan, comme le disait Mgr Gervais Banshimiyubusa dans son homélie.
‘’Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande (Matthieu 5.23-24).
Avant d’organiser des croisades de prières pour remercier le seigneur, le système cnddfdd devrait d’abord demander publiquement pardon aux dizaines de centaines de familles qu’il a endeuillées jusqu’à ce jour. Sinon, leurs prières provoquent la nausée du Tout Puissant, amour et vérité. Et l’Apôtre Bernard Ntungwanayo de l’organisation Urnhitamwoneza, dira dans l’émission ‘’Ico Utari Uzi’’ (ce que tu ne savais pas), de la radio en ligne Inkinzo Fm, qu’il ne comprend pas comment le président Evariste Ndayishimiye ose se présenter devant l’autel et communier sachant que ses services ne cessent de tuer des burundais innocents et qu’il ne réagit jamais. Au moins pour les corrupteurs et les corrompus, il prend le courage de les dénoncer publiquement même s’il n’agit pas. Il ne dira un mot pour les escadrons de la mort du cnddfdd qui tuent tous les jours les tutsis et les hutus dits de l’opposition. On dirait tout simplement qu’ils font sa volonté. L’Apôtre Bernard ira plus loin dans la Bible en disant que ceux qui osent communier sachant qu’ils font du mal au peuple de Dieu subiront un châtiment exemplaire, tôt ou tard. Desmond Tutu disait aussi au président de l’ANC : ‘’Je vous préviens, un jour nous allons commencer à prier pour la défaite de l’ANC. Vous devriez avoir honte. Je veux vous mettre en garde : votre comportement n’a plus rien à voir avec les valeurs que nous avons défendues’’. Et la conférence des Evêques catholiques du Burundi devrait dire, elle aussi, au Président Evariste Ndayshimiye et sa clique militaire qu’ils ne se présenteront plus jamais dans leurs églises pour manipuler l’opinion par leurs bons discours au moment où des cadavres sont ramassés ici et là dans le pays et que des criminels comme Reverien Ndikuriyo ne cesse de déclarer avec arrogance que celui qui ose tenter de perturber la sécurité est directement tué par sa milice imbonerakure et que cela est une bonne chose. Il le disait au nom du cnddfdd au pouvoir
URN HITAMWONEZA sait bien que Dieu est amour et qu’il fait tomber la pluie dans les champs des bons et des méchants. Il laisse aussi pousser ensemble le bon gré et l’ivraie afin de les séparer le jour de la moisson. Difficile d’attendre ce jour inconnu alors que le système cnddfdd ne cesse de tuer des innocents. Nous devrons tout faire pour dénoncer leurs agissements en mettant en avant la vérité et arrêter toutes les stratégies possibles pour les chasser de ce pouvoir afin de les traduire devant les juridictions compétentes pour répondre de leurs actes. Nous encourageons dans l’entretemps les hommes de Dieu comme Mgr Gervais Banshimiyubusa à dire la vérité quel que soient les conséquences, car seule la vérité sauve. L’apôtre Paul nous avertit qu’à la fin des temps, beaucoup de chrétiens s’éloigneront de la vérité afin d’entendre des choses agréables. Il leur recommande donc de prêcher la Parole avec vérité.
De notre côté, nous disons que tous ceux qui racontent des mensonges, qui font du mal à leurs prochains pour mériter des avantages du pouvoir cnddfdd finiront par la honte et le châtiment du Dieu amour pour tous les attend.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s