Burundi : Président Evariste Ndayishimiye: un arroseur arrosé

Burundi : Président Evariste Ndayishimiye: un arroseur arrosé
Le président Evariste Ndayishimiye est rentré dimanche le 20 Février 2022 d’une visite en Belgique où il a participé au 6eme sommet UE-UA, sommet au cours duquel les pays de l’Union Européenne et ceux de l’Union africaine ont eu à échanger sur une nouvelle approche de coopération en vue d’une vision commune pour 2030
Au-delà de cet objectif global dont les spécialistes pensent qu’il n’avancera en rien les citoyens de chaque pays africain pris individuellement, les chefs d’Etats africains éclairés en ont profité pour faire des contacts bilatéraux plus utiles et productifs.
Le président Evariste Ndayishimiye dont la mission principale était de voir l’Union Européenne lever définitivement les sanctions qui pesaient sur son gouvernement depuis 2016, s’est contenté d’une promesse de 214 millions d’Euros, avec une assurance verbale que cet argent sera débloqué sans délais. C’est ce qu’il a déclaré à sa descente d’avion à Bujumbura le 20 février 2022 soir. Cependant, qu’il se détrompe, l’argent du colon (comme il aime les appeler), ne se débloque pas si facilement.
Evariste Ndayishimiye, dans son arrogance, pense que les manifestations des burundais en exil qui dénonçaient les exactions de son pouvoir avec des noms à l’appui des burundais enlevés et tués chaque jour par les services de l’Etat ( même la CNIDH , reconnue comme travaillant sous les injonctions du pouvoir cnddfdd, a eu le courage cette fois ci de dire haut et fort devant les parlementaires que des burundais sont arbitrairement arrêtés, emprisonnés puis tués par les services de l’Etat), ne valent rien, que personne n’a même tourné le regard pour les voir. C’est ce qu’il a fait savoir aux burundais de l’intérieur du pays. Il oublie que tout ce monde qu’il croit tromper ont des connexions internet et qu’ils ont suivi en direct tout ce qui s’est passé.
De plus, dans son ignorance, Evariste Ndayishimiye ne sait pas que les Gabriel Rufyiri, Pierre Claver Mbonimpa qui sont entrés dans la salle où il a rencontré les burundais de la diaspora venus l’applaudir malgré les crimes que lui et sa clique militaire au pouvoir depuis 2005 ont déjà commis, n’étaient pas envoyés par cette opposition en exil qu’il minimise. Ils étaient allés lui dire les quatre vérités en face, puisque tout le reste ne pouvait pas la dire : certains étaient des membres du cnddfdd, d’autres étaient des peureux qui préfèrent se taire pour ne pas être la cible des criminels cnddfdd quand ils auront besoin de se rendre au Burundi pour une quelconque raison.
La façon dont il a traité ces burundais en exil qui ont fait une manifestation pacifique en Belgique (ce qui est un droit reconnu) en les injuriant dans son discours à l’aéroport Melchior Ndadaye, montre combien cet homme est inculte, hypocrite et manque de sagesse.
Ce sont tous ses faits et gestes, ses paroles souvent contradictoires, son arrogance et son hypocrisie que les Messieurs de l’EU observent, écoutent et interprètent pour conclure qu’ils ont en face un partenaire non fiable. La façon dont le président français Emmanuel Macro l’a salué, les mains dans les poches, montre l’estime que ces grands ont envers Evariste Ndayishimiye. Qu’il ne s’attende donc pas aux miracles. Ils vont lui jeter quelques euros, puis lui imposer de faire des actes concrets dans le sens du respect des droits de l’homme ; ce qu’il ne va pas faire car le système cnddfdd n’est bâti que sur la terreur, sinon il serait déjà détruit depuis longtemps.
Le président Evariste Ndayishimiye pense avoir convaincu les pays de l’EU, il pense avoir gagné la sympathie des burundais de l’UE après sa rencontre, mais il oublie que ce qui avait manqué pour son prédécesseur, Pierre Nkurunziza, c’est sa présence physique parmi les autres chefs d’Etat. Pour le moment, Evariste Ndayishimiye a choisi de faire le tour du monde en gaspillant le peu de devises que le pays dispose en prenant avec lui sa femme et ses enfants dans différentes missions à l’étranger alors que le pays n’y gagne rien. Les grands de ce monde l’encourage à sortir car un proverbe français dit : ‘’Plus le singe monte haut, plus il montre son cul’’.
URN HITAMWONEZA continuera à demander aux partenaires du Burundi que si de l’argent devrait être débloqué pour aider le Burundi, que cet argent ait un suivi rigoureux pour qu’il serve à relever le niveau de vie de la population malheureuse, la plus pauvre du monde, au lieu qu’il aille remplir les poches de ces criminels au pouvoir, ou que cet argent ne serve à renforcer la capacité de nuisance de la milice imbonerakure et les autres escadrons de la mort du système cnddfdd. Nous savons aussi que certains partenaires font passer leurs appuis aux groupes génocidaires de la région des grands lacs dans des aides au pouvoir cnddfdd. Qu’ils sachent qu’ils sont connus et qu’ils se préparent à assumer les conséquences du génocide à grande échelle que ces criminels FDLR/FLN/CNDDFDD/MAI MAI préparent pour le Burundi, le Rwanda et l’Est de la RDC. A bon entendeur salut !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s