Report de la visite du Pape François dans un pays où les autorités incitent son peuple au génocide des tutsis

Report de la visite du Pape François dans un pays où les autorités incitent son peuple au génocide des tutsis
Ce pays dont on parle, c’est la République Démocratique du Congo, RDC. Le Pape François avait programmé sa visite dans ce pays juste au début du mois de juillet 2022. En date du 10 juin 2022, le service de communication du Pape François a annoncé que, à la demande de ses médecins, le Pape a reporté sa visite en Afrique. Il devrait visiter la RDC et le Soudan. Le Saint Père a des problèmes de son genou droit et marche à peine. Nous l’avons constaté sur les images de diverses télévisions. Voilà la raison du report sine die de sa visite.
Mais, était-il vraiment le bon moment de visiter la RDC ?
S’il est vrai que le Pape n’ait jamais peur de visiter les pays en difficulté, l’important étant seulement de veiller à sa sécurité ; il est aussi préférable qu’il visite des pays où il y a le minimum d’amour entre les différentes composantes de la population. Au moment où, en cette journée de la célébration de la Sainte Trinité, l’Eglise catholique qu’il représente, enseigne la communion, l’unité, la cohésion et l’amour entre les peuples comme le Dieu Père, Fils et Esprit Saint forment un seul et Unique Dieu ; ce qui se passe en RDC n’est pas de nature à attirer le Pape.
Il se remarquait déjà dans ce pays, avant le report de cette visite, une certaine incohérence dans les discours officiels. Les autorités ecclésiastiques parlaient de la bonne préparation de la visite du Pape ; préparation matérielle, mais aussi préparation des esprits des fidèles catholiques. De l’autre côté, les autorités politiques, militaires et policières, demandaient à ceux qu’elles appellent abusivement véritables congolais, de prendre les machettes et tuer tout congolais qui ressemble aux tutsis, les assimilant aux combattants du M23 et par ricochet aux rwandais. Souvenez-vous du discours du commissaire général de la police Nationale du Nord Kivu, le commissaire divisionnaire adjoint ABA VAN ANG le 25 mai 2022 quand il appelait la population de Goma à prendre les machettes et défendre la ville pour qu’elle ne tombe pas aux mains des M23. Ce qui est très grave. Un véritable appel au génocide des tutsis de la région car on trouve dans cette ville et ses alentours des tutsis congolais d’expression rwandaise, des tutsis rwandais et burundais qui s’y trouvent pour diverses raisons.
En accusant injustement le Rwanda de soutenir le M23, et ayant déclaré la guerre totale à ce mouvement, les autorités congolaises sont en train de creuser la tombe à tous ceux qui peuvent être assimilé aux rwandais.
De surcroit, il est incompréhensible que les FARDC s’associent avec les FDLR et autres groupes armés qui ont toujours, dans le passé, semé la désolation au sein de sa population, et particulièrement les FDLR qui sont connues du monde entier d’avoir commis le génocide des tutsis rwandais en 1994. Il est encore très étonnant de voir une force des Nations Unies, la Monusco, au lieu d’être neutre et tenter de trouver une solution pacifique au conflit qui oppose le M23 et le gouvernement congolais, se range carrément du même côté que les FDLR et les appuie avec des hélicoptères de combats pour essayer de neutraliser le M23. Rappelons que ce mouvement avait signé de accords avec le gouvernement congolais en 2013 consistant à intégrer certains au sein des forces de l’ordre et démobiliser d’autres ; un droit de tout congolais qui a pris les armes pour des revendications claires.
Nous sommes en droit de penser qu’il y a des puissances qui poussent ce gouvernement à s’écarter complètement de la simple logique qui l’aiderait à trouver une solution à un si simple problème entre congolais et qui l’incitent plutôt à faire pression sur le Rwanda en l’accusant de tous les maux et en le provoquant par des attaques sporadiques, pour qu’il réagisse coup par coup ; ce qui envenimerait la situation. Certaines de ces puissances ont échoué, aux côtés de ces mêmes FDLR et le gouvernement de Havyarimana, à exterminer tous les tutsis comme elles l’avaient planifié et chercheraient aujourd’hui un autre prétexte pour pouvoir régler définitivement cette affaire en provoquant un génocide régional. C’est pour cette raison que les FDLR et autres groupes armés de même idéologie sont mis en avant sur le front, devant les forces régulières de la RDC. Et personne n’ignore que ces mêmes FDLR sont les bienvenues au Burundi sous le pouvoir du cnddfdd et qu’elles bénéficient de ce pouvoir des appuis multiformes dans leur projet de perturber le Rwanda. Que le Burundi s’associe au gouvernement congolais dans son combat avec le M23 n’est qu’une évidence. C’est sans nulle doute un des points importants que le président Tshisekedi a discuté avec Evariste Ndayishimiye lors de sa visite au Burundi en date du 21 mai 2022.Au moment où il dansait Ndombolo avec Ndayishimiye au Burundi, la guerre entre FARDC dont il est commandant suprême et le M23 redoublait d’intensité ; et c’est pendant ce moment que des bombes ont été lancées, en provenance de la RDC, sur la région de Musanze au Rwanda ( le 23 mai 2022). Ce qui n’est pas une simple coïncidence.
Voilà que tout est mis en place pour imposer la guerre au M23 et au Rwanda pour que les extrémistes hutus en finissent avec tout ce qui s’appelle tutsi dans cette sous-région. Seront concernés les tutsis de l’Est de la RDC, avec tous les banyamulenge, les tutsis du Burundi et ceux du Rwanda. Le pouvoir cnddfdd prévoit aussi régler complétement l’affaire avec les membres du CNL qui semblent le gêner dans son intention de régner éternellement sur le Burundi.
Face à tout ce qui précède, URN HITAMWONEZA ne fait que conclure que le moment n’était pas opportun que le Pape François vienne visiter la RDC dans un climat d’hypocrisie politique et de préparation de génocide régional. Quiconque hait son frère est un meurtrier ; et vous savez qu’aucun meurtrier ne possède point la vie éternelle. 1 JEAN 3 : 15. Nous continuerons à prier le Tout Puissant pour que la santé du Pape s’améliore et qu’il se rétablisse le plus vite possible. Prions aussi pour que le Dieu de vérité, le Dieu d’amour nous écarte de ce génocide que des criminels sans foi ni loi préparent pour son peuple. Psaumes 34 :7 nous dit : ‘’L’ange de l’Éternel campe autour de ceux qui le craignent, Et il les arrache au danger’’.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s