Burundi : Que ferait le pouvoir cnddfdd des cadavres et blessés FLN ramassés dans Cibitoke ?

Burundi : Que ferait le pouvoir cnddfdd des cadavres et blessés FLN ramassés dans Cibitoke ?
Diverses sources dans la commune de Mabayi en province Cibitoke ont parlé d’intenses combats ont eu lieu entre le 18 et 20 juin 2022 sur les collines Rutorero et Gafumbeti de la zone de Butahana de la commune de Mabayi dans la province de Cibitoke (Nord-ouest du pays). Ces affrontements ont fait dix morts et huit blessés du côté des rebelles. La population de ces localités affirme que ces rebelles dont on parle sont des gens qui parlaient Kinyarwanda et qui sont réguliers dans cette zone. Ils seraient alors des éléments FLN qui venaient de tendre une embuscade sur un bus de transport au Rwanda sur la route menant vers Rusizi dans Kitabi , secteur de Nyamagabe . Un communiqué de la police rwandaise du 18 juin 2022 parlait de 2 morts, dont le chauffeur du bus et 6 blessés.
Après ce forfait des FLN, les forces de défense rwandaises les auraient poursuivis et ils auraient été atteints de balles à la sortie de la Kibira, tirées par des éléments de RDF gardant la frontière. Les cadavres se sont retrouvés côté Burundi avec les blessés qui se repliaient sur le Burundi d’où ils étaient venus.
Selon Sos médias Burundi qui a écrit l’information, une source militaire burundaise a déclaré que les corps, ont été récupérés à quelques pas de la frontière rwandaise dimanche soir (19 juin 2022). Et la même source d’ajouter : « Il est fort probable que ces rebelles aient été tués par des éléments de l’armée rwandaise qui gardent la frontière ».
La population interrogée par sos médias a fait savoir que ces rebelles parlant Kinyarwanda sont depuis plusieurs années basés dans la réserve naturelle de la Kibira, côté Burundi, dans les communes de Mabayi et Bukinanyana, en province de Cibitoke. ‘’Ils ont tendance à faire des incursions au Rwanda, sans succès. Ils n’arrivent jamais à pénétrer à l’intérieur du Rwanda et sont chaque fois stoppés par des soldats mieux armés et équipés. Ce qui est choquant, ces rebelles opèrent des razzias et commettent des meurtres chez nous au Burundi’’
L’administrateur de Mabayi, Diomède Ndahabonyimana, demande à la population de redoubler de vigilance et de dénoncer tout mouvement suspect de ces rebelles. Il met en garde toute personne qui collaborerait avec eux. Certains collaborateurs des éléments du FLN auraient été appréhendés dans le passé. Pourtant d’autres sources disent que ces rebelles sont soutenus par des leaders du cnddfdd au plus haut niveau ; raison pour laquelle on annonce toujours des combats contre eux pour les chasser du sol burundais, mais ils sont toujours sur place, apparemment sans inquiétude aucune.
Les mêmes sources indiquent que les cadavres et les blessés de ces FLN seraient directement acheminés à Bujumbura.
La question que d’aucuns pourrait se poser est de savoir ce que le pouvoir cnddfdd va faire de ces cadavres. Oui, les blessés seront soignés car le pouvoir cnddfdd a signé des conventions d’entraide avec ces FDLR /FLN. Peut-on se permettre de penser qu’ils vont enterrer dignement les cadavres FLN ? C’est fort possible si cela figure dans leurs conventions. Très bizarre ! Mais, rien d’étonnant pour le pouvoir cnddfdd. Une autre alternative est de les transporter jusqu’en RDC. Les militaires burundais et imbonerakure y effectuent des aller-retour chaque jour.
Chers compatriotes, imaginez combien de centaines de cadavres de burundais qui ont été jusqu’ici ramassés dans cette province de Cibitoke et que l’administration a directement fait enterrer sur place à la hâte sans aucune identification. S’il est vrai qu’ils sont tués par les escadrons de la mort du pouvoir cnddfdd, il est aussi bizarre d’entendre que des génocidaires rwandais aient été enterrés avec dignité par le pouvoir cnddfdd à Bujumbura. Si cela s’avérerait vrai, que diriez-vous de ce pouvoir ? A chacun de répondre.
URN HITAMWONEZA estime que maintenir les génocidaires rwandais sur le territoire burundais et continuer à les entretenir n’est pas diffèrent de garder le feu dans ses habits car il finit par les bruler. Certains leaders cnddfdd, sans vision, sont entrain de bénéficier aujourd’hui des rentrées de l’extraction des minerais en RDC qu’ils partagent avec les FDLR/FLN ; qu’ils sachent que cela ne durera pas longtemps et que ça finira mal, très mal. Tout le peuple burundais, sans exclusion, devrons en tirer une bonne leçon et tout faire pour libérer notre pays sous le joug de certains criminels cnddfdd.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s