Burundi : Que devient Allain Guillaume Bunyoni après son limogeage au poste de premier ministre du Burundi ?

Burundi : Que devient Allain Guillaume Bunyoni après son limogeage au poste de premier ministre du Burundi ?
Les rumeurs deviennent de plus en plus réalité. Le président Evariste Ndayishimiye vient de passer des lamentations aux actes concrets. Après avoir annoncé aux burundais le 2 sept 2022, au stade de Gitega, qu’il y a des gens qui se font des ‘’tout puissant’’ qui veulent le remplacer au fauteuil présidentiel, nous avions tous pensé à Allain Guillaume Bunyoni. Aujourd’hui, le pouvoir cnddfdd vient de nous donner raison.
C’est ce mercredi 7 septembre 2022 que l’Assemblée nationale Burundi s’est réunie précipitamment pour approuver la candidature de Gervais Ndirakobuca, alias Ndakugarika au poste de premier ministre du gouvernement du Burundi en remplacement d’Allain Guillaume Bunyoni. Il a été vite nommé à ce poste par un décret présidentiel N0 100/105 du 07 septembre 2022. Il était jusqu’ici le super ministre de l’intérieur, de la sécurité publique et du développement communautaire. Ndakugarika a été approuvé à 100% et il a prêté serment le même jour. Il est possible que les burundais aient un nouveau gouvernement sans tarder. Le Général de police Gabriel Nizigama alias Tibia pourrait faire partie du nouveau gouvernement car il vient d’être remplacé le même jour au poste de chef de cabinet civil du président par le colonel Sindayihebura Aloys, par le décret présidentiel N0 100/104 du 07 sept 2022
La question qui reste posée est de savoir la nouvelle place d’Allain Guillaume Bunyoni, lui qui convoitait la place du président de la République (si on en croit aux déclarations d’Evariste Ndayishimiye le 02 sept 2022 à Gitega : il n’a pas dit son nom, mais on vient d’avoir confirmation qu’il s’agissait de lui qui était visé). Et en rappelant aux burundais le comte de Maconco le rebelle, qui, malgré tout ce que le roi lui avait donné, cherchait toujours à occuper la place du roi, Evariste Ndayishinmiye affirmait que ceux qui convoitent sa place mourront sans y parvenir comme Maconco.
Oui, il vient de réussir à remplacer Allain Guillaume Bunyoni. Va-t-il le faire exécuter comme le roi a fait tuer Maconco ? Autre question intéressante : le rêve de devenir président de la République est-il fini pour Allain Guillaume Bunyoni ? Wait and see
On ne sait pas encore les conclusions de tant de jours et nuits de consultations de ces derniers jours par les leaders les plus influents du cnddfdd. Remplacer Allain Guillaume Bunyoni par Gervais Ndirakobuca est l’une des grandes décisions qui a été prise lors de ces consultations. Surement que le sort de Bunyoni a aussi été décidé. On le saura d’ici peu. Mais, il n’y a pas mille possibilités. Soit, il sera emprisonné comme le cas de Hussein Radjabu, soit il sera éliminé s’il tente de faire résistance. Une dernière option, la moins probable, est qu’il fuit le pays. Le fait d’avoir quitté Gasekebuye pour aller vivre à Kanyosha dans sa nouvelle villa, lui donne la possibilité de fuir avant qu’il ne soit arrêté. Si Evariste Ndayishimiye n’a pas pris toutes les dispositions de le mettre dans l’œilleton des agents de sécurité, cet endroit lui donne des occasions en or de se volatiliser dans la nature (mais on ne sait pas s’il a encore le courage de le faire vu l’aisance dans laquelle il vit, lui qui est devenu riche plus que l’Etat)
L’option la plus probable est qu’il soit emprisonné. Dans ce cas, les juges et les crimes à sa charge seraient déjà préparés. Il resterait à passer à l’action. Probablement que le pouvoir d’Evariste Ndayishimiye est entrain, dans l’entre temps, de cibler ses complices, pour soit les emprisonner avec lui, soit planifier les mesures de répression en cas de réactions violentes ou pacifiques.
Nous reviendrons en détail sur la composition des deux blocs (celui d’Allain Guillaume Bunyoni et celui de Neva) car il y a beaucoup de non-dits ; il y aura sans doute des sympathisants de Bunyoni qui vont changer de position dès aujourd’hui
URN HITAMWONEZA termine en donnant un conseil au Burundais. Aujourd’hui, cet acte vient de prouver aux yeux du monde entier que le système cnddfdd n’est pas capable de diriger le Burundi et le conduire au développement comme les autres pays. Il est responsable de tous les crimes de sang et les crimes économiques commis au Burundi. Ce n’est pas en remplaçant Ndakugarika par Bunyoni que le problème est résolu. Ndakugarika est probablement plus dangereux que son prédécesseur ; et c’est le système qui continue à diriger le pays. Nous demandons aux burundais de rester sereins et de penser plutôt à une solution durable. Entre temps, rentrez à temps chez vous, évitez les lieux de rassemblement de nuit, évitez des commentaires aux téléphones sur ce qui vient de se passer et attendez la suite des évènements car Bunyoni et son équipe pourraient nous réserver, tôt ou tard, des surprises non agréables (cet homme a beaucoup d’influence et d’argent).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s