Burundi: Guide Suprême du Patriotisme : un génocidaire condamné à mort

Guide Suprême du Patriotisme : un génocidaire condamné à mort
Vous l’avez deviné. Il ne s’agit pas d’Ali Khamenei, Guide Suprême iranien que vous avez souvent entendu parler. Il s’appelle Pierre Nkurunziza, l’homme de Ngozi, licencier en Education physique et sport devenu président de la République du Burundi en 2005.
Après 15 ans de malheur pour le Burundi, 15ans de recul dans tous les domaines du pays, à tel point que le Burundi soit le pays le plus pauvre de la planète, avec les ressources que son sous-sol regorge, avec toutes les potentialités économiques dont il dispose, cet homme mérite la prison. Lui et sa clique n’ont jamais eu le souci du développement du pays. Ils ont rempli leurs poches et ont fait taire toute voix tendant à les dénoncer. Ils ont tué, torturé, emprisonné, forcé des milliers de burundais à l’exil. Voilà le bilan de son pouvoir.
Sachant tout cela, et comme si c’est pour se protéger, il a promulgué lui-même une loi l’élevant au rang de Guide Suprême du Patriotisme. Du jamais vu au monde.
Comment un criminel de renom voudrait-il se faire le sage du monde ? Comment ose t il se comparer à Ali Khamenei ? Comment peut-il imaginer que tout ce qu’il a fait pour le pays est complètement oublié ?
Pierre Nkurunziza donnait le cours d’éducation physique et sport au Lycée Muramvya en 1993 avant d’être assistant à l’Université du Burundi. En 1995, il a participé dans la pose des mines anti-char dans la ville de Bujumbura lesquelles mines ont fait beaucoup de victimes civiles. Il a tout de suite rejoint la rébellion des forces de défense de la démocratie ( fdd) à Nyambuye, en compagnie de son actuel dauphin Evariste Ndayishimiye après les tueries de certains hutus à l’université du Burundi en 1995. Il sera condamné à mort par la justice burundaise en 1996. Voilà l’homme qui s’est autoproclamé Guide Suprême du Patriotisme. Oooh pauvre Burundi.
Pendant les 15 ans de pouvoir, il s’est toujours montré grand chrétien alors qu’il utilisait ses lieutenants pour exterminer tout ce qui s’appelle tutsi et hutus des fnl. Pour les premiers, il cherchait à parachever le génocide des tutsis que les extrémistes hutus comme lui avaient déjà commencé ; pour les seconds, l’objectif était plutôt politique : ne pas l’évincer sur son fauteuil présidentiel
Voilà décrit l’homme de Ngozi, à Buye, où des milliers de tutsis ont été massacrés en 1993
URN HITAMWONEZA n’a pas encore terminé ses enquêtes pour établir sa responsabilité dans le génocide de 1993, mais nous vous proposons aujourd’hui la liste de quelque victimes de Buye et certains de leurs bourreaux
Pour souligner à quel point le génocide était préparé, nous commençons cette liste par Wagashavu de la colline Hayiro, qui fut exécuté par Pascal alias Mutangazaji. Il disait que le père de Wagashavu avait tué son père en 1972.
Voilà quelques autres qui ont été tués les nuits du 21 et 22 octobre 1993
Luc Ntigacika
Banderembako Salvator
Manirakiza Isaac
Jean ( fils de Kankanzi Leon)
Janvier ( Fils de Kankanzi Leon)
Emmanuel ( fils de Misigaro Oscar)
Semarushwa
Misago
Epipode, fils de Misago
Baransananiye Francois
Sesiyoni fils de Niburare Claver
Kavuyimbo Jean
Ndirakobukaba Jacques
Karerwa Mathias
Ezechiel Bizimana
Nkerabigwi
Karambizi
Haranungarawe Frederic
Mme Sindayigaya Anatole
Barigaragaza Joseph
Mme Nazaire
Une sœur a Nazaire
2 fils de Nazaire

La liste est trop longue
Quant aux planificateurs et exécutants, ils sont en grande partie constitués des membres de l’administration et des responsables des différents projets qui étaient dans ces secteurs
Les principaux planificateurs sont :
Ntakirutimana Joseph, Gouverneur de la province Ngozi
Ahishakiye Pierre Claver, Administrateur Mwumba
Rwasa Fidele, Chef de zone Mwumba
Munyemana Remy, Chef de zone Buye
Domitien, Comptable commune Mwumba
Kavundera Gaspard, Projet Caprin
Barasokoroza Albin, projet caprin
Angelo, ISABU
Ntukamazina Phocas
Rurerekana Jean, vulgarisateur DPEA
Bizoza Andre
Kararatana Andre, projet eau et foret
Manirakiza Innocent, Enseignant Lycée Buye
Ntakizombogora Serges, projet caprin
URNHITAMWONEZA dispose des noms de toutes les victimes et bourreaux, colline par colline, dans toutes les zones et les communes de cette province
Nous aurons le temps de les publier en détail pour que tous les génocidaires soient, tôt ou tard, traduits devant les juridictions compétentes.