Burundi : Où sera enterré feu président Nkurunziza ? Polémique !!

Burundi : Où sera enterré feu président Nkurunziza ? Polémique !!
Le souci premier de la clique militaire au pouvoir au Burundi c’est la prestation de serment d’Evariste Ndayishimiye pour arriver au fauteuil présidentiel. Ce denier est issu d’une victoire électorale non méritée car, lui-même, sait bien qu’il a triché les élections de mai 2020. Si réellement il est chrétien pratiquant, il lui faudra beaucoup d’efforts pour que ce pêché lui soit pardonné ou tout simplement, il faudra qu’il s’attende à un châtiment divin. Dans ses discours, il prononce le nom de Dieu plus que le Pape François dans une messe. D’aucuns pensent que c’est de l’hypocrisie pure et simple car ses fruits sont plutôt très mauvais. On ne peut pas croire en vrai Dieu et semer la haine, ordonner aux imbonerakure de tuer leurs voisins pour des simples raisons politiques. Dieu est amour et la Bible nous enseigne d’aimer son prochain comme soit même. Probablement que le dieu du système cnddfdd est diffèrent de notre Dieu à tous.
Au lieu de penser à l’enterrement de feu président Nkurunziza, ils se hâtent à introniser le nouveau futur roi du Burundi, Evariste Ndayishimiye, comme si ils ont peur qu’il n’arrive pas dans cette juteuse place. Pourtant, la période de deuil fixée par le gouvernement est écoulée. Il veut présider les cérémonies d’enterrement de leur Guide suprême, dira-t-on au cndd fdd. Le problème n’est pas là ; la clique militaire ne voudrait pas qu’un président de la transition prévu par la constitution ne soit mis en place. Raison de cette précipitation.
Apparemment l’enterrement de l’ancien président n’est pas une urgence. Des polémiques autour du lieu où il sera enterré persistent encore.
Certains au sein du système cnddfdd voudraient que son corps repose dans les enceintes du nouveau palais Ntare Rushatsi construit par les chinois au cours de son mandat. Ils sont majoritaires. A moins qu’il n’y ait pas objection insistante de sa famille biologique, il y a une grande probabilité que le choix soit porté sur ce lieu.
Selon certaines sources proches des milieux cnddfdd, ils prendront le soin de le placer dans un lieu où toute personne qui entrera dans ce palais sera obligé de passer s’incliner devant sa tombe. Une autre manière de l’immortaliser. Sa famille politique l’appelle/l’appelait HERO, même de son vivant. Serait-il héro du patriotisme ? Comme il s’est autoproclamé Guide suprême du patriotisme, ce nom conviendrait mieux.
Un autre endroit convoité par certains, c’est Mont Vugizo où repose le Prince Louis Rwagasore, héro de l’indépendance Nationale. Y-a-il moyen de comparer Nkurunziza et Louis Rwagasore ? Sont-ils morts pour une même cause ? Aucune personne qui connait ce que les deux personnalités ont fait pour le Burundi et les burundais ne pourrait les comparer. Le Prince est mort pour l’indépendance de tous les burundais sans exception, le régime Nkurunziza a été marqué par des assassinats, des tortures, des viols, des emprisonnements et beaucoup de réfugiés ; sans oublier une pauvreté extrême, jamais vu depuis l’indépendance. Et pourtant, les poches de la clique militaire au pouvoir sont toujours remplies. Se servir au lieu de servir le peuple. C’est contraire aux idéaux du Prince Louis Rwagasore.
Pourquoi pas au palais des martyrs de la démocratie, disent les autres. Ces derniers voudraient voir le corps de feu président Nkurunziza reposer près de celui de Ndadaye et ses compagnons de lutte qui sont morts en 1993. Ces derniers sont proches de la logique même si les deux n’ont pas été emportés par une mort semblable. Ndadaye Malchior a été assassiné par un groupe de militaires, Nkurunziza est mort de Covid19. Une maladie qui s’est abattue sur lui comme une sanction divine. Il a bouché les oreilles au moment où le monde entier criait qu’il faut prendre des mesures barrières pour se protéger contre cette pandémie devenue mondiale. Lui et sa clique ont privilégié les élections pour se maintenir au pouvoir au moment où le peuple se contaminer jour après jour dans les meetings, puis les cabarets et boites de nuit .Les burundais sont en train de mourir un à un aujourd’hui, pas de matériel suffisant pour les tests, pas de médicaments pour les soigner.
Les deux hommes ne sont pas morts dans les mêmes circonstances, mais ils ont quelque chose de grave en commun. La mort de Melchior Ndadaye a été suivi d’un génocide des tutsis qui avait été planifié par lui et son parti le Frodebu en 1993. Pierre Nkurunziza vient de mourir sans avoir parachevé ce génocide. Il a fait son mieux. Il part sans passer le témoin à Evariste Ndayishimiye, mais, il sait quoi faire car ils ont planifié et fait exécuter ce génocide rampant ensemble. Les imbonerakure, milices du parti cnddfdd sont commandés par Evariste Ndayishimiye . Il est le gardien des conventions que sa famille politique a signé avec les membres des FDRL qui sont stationnés en République Démocratique du Congo ; certains sont déjà intégrés au sein des corps de défense et de sécurité. Bref, la machine à tuer est en place.
URN HITAMWONEZA n’est pas intéressé par cette polémique inutile car l’humilité voudrait que le corps de feu Nkurunziza Pierre repose à Mpanda parmi tous les autres burundais. Mais, sachant le mal qu’il a fait pour les burundais, les siens ne doutent pas que son corps n’y passerait même pas une seule nuit. Même mort, lui et sa clique devront, tôt ou tard, être jugés par des tribunaux compétents