Evariste Ndayishimiye, originaire de la Commune Giheta où tous les tutsis ont été tués pendant le génocide de 1993

Evariste Ndayishimiye, originaire de la Commune Giheta où tous les tutsis ont été tués pendant le génocide de 1993
On ne cessera jamais de le répéter, le système cndd fdd a la mission de parachever le génocide des tutsis commencé par le Frodebu en 1993. Les plans et les stratégies sont presque les mêmes. L’administration de 1993, les services de la documentation étaient monocolores. Et ses responsables étaient les principaux commanditaires du génocide en 1993. Aujourd’hui, en plus de cela, la clique au pouvoir a recruté, formé et armé des imbonerakura, une milice du parti au pouvoir. Comme cela ne suffisait pas, ils ont enrôlé des interahamwe, la fameuse milice rwandaise des FDRL, au sein des services de sécurité l’Etat.
Nous revenons encore une fois sur la commune de Giheta en Province Gitega où tous les tutsis ont été massacrés sur instigation de l’administration. Quand Evariste Ndayishimiye parle de l’unité des burundais, il sait que chez eux, ils ont éliminé tout ce qui s’appelle tutsi. Incitera-t-il sa milice imbonerakure et interahamwe à faire de même dans toutes les autres communes où restent encore quelques tutsis pour parachever le projet ? Il faut s’y attendre car il se fait passer par un agneau alors que c’est un véritable loup féroce. Il l’a bien dit lui-même qu’il emboitera le pas son prédécesseur, Pierre Nkurunziza.
Giheta a été victime de sa proximité avec le centre Gitega, mais aussi les moyens de communication avec Bujumbura étaient faciles. Le gouverneur de cette province a pris le devant de la scène en parcourant toutes les communes de sa province , incitant les hutus du Frodebu à tuer tout tutsi sans exception. Le mot d’ordre était le même : ‘’’ N’ayez pas peur, Muhagarare bwuma (soyez debout comme du fer), coupez les ponts et dressez des barricades dans les rues, tuez tout ce qui s’appelle tutsi’’’
En commune Giheta, l’administrateur Abraham Nibizi donnait lui-même le coup d’envoi en tuant avec machette les femmes et les enfants au moment où les autres tueurs hésitaient.
Les autres grands commendataires sont notamment :
Denis Nshimirimana
Evariste Hatungimana
Jean Berchmas Ndahabonimana
Antoine Manirampa
Bernard Bigendako
Kigoma (Fils de Bigirimana)
Barthelemy (commerçant Gishora)
Les tueurs dans cette localité étaient nombreux, la liste détaillée vous sera livrée ultérieurement
Les victimes sont très nombreuses. Nous vous proposons aujourd’hui quelques noms des tutsis tués sur la sous colline Gihamagara de la commune Giheta
Il s’agit de :
Nzokirantevye Fabien ;
Elisabeth, épouse de Nzokirantevye ;
Habonimana Caritas ;
Iratunga Athanase ;
Ngiriye Marthe, épouse Iratunga ;
Tharcisse, fils Barnabe ;
Itangishaka Adrien alias Nyamudengwa ;
Mbazumutima Deo alias Nyamafyeri ;
Bigirimana Gerard ;
Liberate, fille Binwa ;
Floride, épouse Bigirimana Gerard ;
Nduwarugira Celine, fille Nzokirantevye ;
Nkurunziza Ninette, fille Habonimana ;
Didier, enfant Bigirimana Gerard ;
Clovis, enfant Bigirimana Gerard ;
Emerie, efant Bigirimana Gerard ;
Un bébé de 3 mois de Bigirimana Gerard
URN HITAMWONEZA s’est engagé à donner au public les résultats des enquêtes faites sur le génocide de 1993 pour que les planificateurs et les exécutants soient un jour arrêtés, n’importe où ils se trouvent, et soient traduits devant les juridictions compétentes. Nous avons les listes de toutes les victimes et de tous leurs bourreaux, colline par colline, et ce à travers tout le pays.