Le CNDD FDD est sur le point de parachever le génocide des tutsis au Burundi

Le CNDD FDD est sur le point de parachever le génocide des tutsis au Burund
L’organisation URN HITAMWONEZA attire l’attention de tous les burundais et de la communauté internationale que le génocide des Tutsis par le système cndd fdd continue au Burundi.
Projet de génocide commencé par le Frodebu en 1993, il n’a pas été parachevé grâce à l’intervention des forces de l’ordre dans certaines localités. Rappelez-vous que le Frobebu , dans leur campagne électorale, disait a la population hutue qu’ils étaient nombreux et qu’ils devraient a tout prix gagner le élections. Ne pas gagner les élections était pour eux synonyme de fraude électorale par les tutsis et que par conséquent il fallait en finir avec eux une fois pour toutes. La préparation matérielle a consisté à acheter machettes pour tuer et tronçonneuses pour couper les arbres afin de bloquer les voies d’accès et ainsi éviter ou retarder les interventions.
Après l’assassinat de Ndadaye par un groupe de militaires, le plan de génocide ainsi préparé a été exécuté, mais n’a pas été achevé comme il le souhaitaient . Le Rapport/1996/682 de l’ONU, de l’article 483 à l’article 500, a qualifié ces tueries de 1993 de génocide planifié et exécutée par le Frodebu en 1993, mais il est resté impuni
URN HITAMONEZA vous propose un site web où vous trouverez des informations fouillées sur le déroulement de ce génocide de 1993, la lite de victimes, commune par commune et les noms des bourreaux
Vous trouverez aussi sur ce site web la façon dont ce génocide continue à petit feu par le cndd fdd qui est sur le point de le parachever
En effet, l’une des étapes du génocide étant la déshumanisation, Pierre Nkurunziza n’a jamais cessé de qualifier, de façon à peine voilée les tutsis de Mujeri ( chiens maigres) comme les génocidaires rwandais qualifiaient les tutsis d’inyenzi ( les cafards).
Le discours des leaders du cndd fdd à tous les niveaux cachent mal ce plan génocidaire. Quand le président du sénat dit à la milice imbonerakure qu’il faut travailler ( Kora), il leur recommandait de tuer les tutsis et de récupérer leur parcelles Quand ces miliciens chantent, sur voie publique dans l’impunité totale qu’il faut violer les filles et femmes des opposants ( entendez par là les tutsis) pour enfanter le imbonerakure, ce sont autant de paroles et gestes qui ne cachent pas que le cndd fdd se prépare à parachever ce génocide
Avec les élections en cours aujourd’hui, même si les principaux protagonistes qui s‘affrontent sur terrain politique sont majoritairement hutu, ces élections cachent derrière un plan macabre de continuation et de parachèvement du génocide des tutsis. Ce n’est pas par erreur que lors de la campagne électorale qui vient de s’achever, le cndd fdd accusait le cnl de rouler pour les tutsis et les colons. Leur stratégie serait de fausser les résultats des élections pour causer un désordre au Burundi et accuser le Rwanda d’avoir attaqué le Burundi ; ce qui leur donnerait droit à une répression aveugle sur ses opposants pour le pouvoir et en même temps en profiter pour se débarrasser de tout tutsi sur le territoire burundais C’est pour cette raison que le cndd fdd a distribué armes et munitions aux imbonerakure ; il a équipe tout responsable du parti jusqu’au niveau collinaire de postes Motorola et de téléphoner portables pour faciliter la communication.
URN HITAMWONEZA lance un cri d’alarme au organisations régionales et internationales pour que demain elles disent pas qu’elles n’ont pas été alertées sur la préparation de ce génocide, au moment où les burundais n’ont cessé de dénoncer mémé la présence des interahamwe( génocidaires rwandais recruté par Nkurunziza et son parti cndd fdd) au sein de la machine sécuritaire répressive du pouvoir cndd fdd
Il en appelle surtout à tout burundais et particulièrement les jeunes, de toutes les tendances politiques et ethniques, de toute les régions, de mettre de côté tout ce qui les divise, afin d’unir leurs forces afin de mettre hors d’état de nuire tous ces criminels qui se sont toujours couverts mutuellement dans leurs crimes au cours des pouvoirs qui se sont succédés. URN HITAMONEZA s‘apprête à les dénoncer publiquement pour que, même s‘ils ne sont pas jugés et punis, qu’ils soient au moins ridiculisés partout où ils passeront dans le monde entier. Nous nous engageons à dire la vérité et dénoncer tous ceux qui ont endeuille notre pays au cours des crises cycliques de l’histoire de notre pays. Vous trouverez toutes ces informations sur notre site http://www.urnhitamwoneza.org