Qu’est ce qui a poussé Pierre Claver Kazihise à proclamer précipitamment les résultats provisoires ?

Qu’est ce qui a poussé Pierre Claver Kazihise à proclamer précipitamment les résultats provisoires ?
On ne doit pas chercher la réponse dans des laboratoires scientifiques ; n’importe quel citoyen lambda qui suit de près la politique au Burundi peut la donner. Il s’agit de la pression exercée sur lui par la clique des généraux au pouvoir au Burundi. ‘’Il faut couper court aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux et donner les résultats (fabriqués bien entendu), on s’occupe du reste’’ ; disaient-ils.
Que signifie s’occuper du reste ? Le dispositif militaire et policier déjà jeté sur terrain et spécialement à Bujumbura et ses environs vous donne une partie de réponse. En effet, ces généraux savent très bien que leur candidat Evariste Ndayishimiye n’a pas remporté les élections même si Kazihise vient de lui coller plus de 68,720% des voix . Ils n’ignorent pas non plus que le peuple qui s’est prononcé pour le changement par les urnes ne restera pas les bras croisés. Ceux qui ont voté pour le changement ont des copies des résultats relevés lors du comptage des voix. Ils vont réclamer par tous les moyens les résultats réels.
En peu de mots ‘’ ON S’EN OCCUPE’’ signifie pour la clique des généraux, tirer à balles réelles sur toute personne qui osera lever le petit doigt pour dire le contraire de ce qui a été proclamé par Kazihise.
Où est le sérieux de cet homme ? Pour ceux qui ont suivi son intervention du 23 mai 2020 à la Radiotélévision nationale du Burundi, il répondait avec insistance au journaliste que compte tenu de la diversité des élections de cette année, (presidentielles -Legislatives et communales ), il très difficile de donner les résultats provisoires même au 26mai 2020, date convenue dans le calendrier électoral. Selon ses propres propos, les derniers résultats pouvaient lui parvenir, si tout va bien, le 24 mai 2020 et que la CENI devrait prendre du temps pour rassembler toutes les données des différentes CEPI, les vérifier et en faire une synthèse pour pouvoir sortir les résultats provisoires . A l’entendre parler, ce travail devrait prendre beaucoup de temps.
Voilà que le lendemain, il sort un communiqué appelant les gens à assister aux cérémonies de proclamation des résultats provisoires des élections. Par quelle magie tout a été fait à moins de 24hoo ? Inimaginable. Il ne faut pas chercher de midi à quatorze heure, la réponse est ‘’ Proclamer la victoire du cndd fdd, on s’occupe du reste’’
URN HITAMWONEZA lance un appel à tous les citoyens burundais de veiller à leur sécurité. La machine génocidaire du cndd fdd est déjà en marche. La clique des généraux a déjà mis en place tout le dispositif et réuni les moyens de l’Etat pour verser du sang des burundais. Ne soyez pas intimidés par cette force physique, vous avez une arme redoutable : la solidarité et la détermination pour le changement. ‘’La force ne vient pas des capacités physiques ; elle vient d’une indomptable volonté’’, disait Gandhi.